Ligue Magnus : Mulhouse a eu gain de cause et reste dans l'élite



La Ligue Magnus se déroulera bien avec douze équipes à l’occasion de la saison 2022-2023. Alors que les Albatros de Brest, sacrés champions de Division 1, avaient gagné leur billet pour l’élite, la Fédération Française de hockey sur glace (FFHG), a finalement décidé de geler les montées et les descentes afin de faciliter la survie économique des clubs de l’élite et en raison des dossiers des candidats à la montée qui ont été retirés durant la procédure. Toutefois, l’avenir des Scorpions de Mulhouse était incertain. En effet, le 11eme du championnat la saison passée avait vu son dossier être rejeté par la Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion (CNSCG), organe de la FFHG décisionnaire en la matière. Toutefois, les dirigeants du club alsacien se sont battus et ont finalement obtenu gain de cause.


Mulhouse s’attend à des sanctions


Par l’intermédiaire d’un communiqué et à la suite d’une convocation qui a permis au président des Scorpions Alain Cheval de présenter des documents assurant la pérennité financière du club pour la saison à venir, la FFHG a tranché. Cette dernière a, en effet, confirmé que « la participation des Scorpions de Mulhouse au championnat de France de Ligue Magnus est validée, accompagnée de mesures d’encadrement à déterminer par la CNSCG ». La Commission Fédérale d’Appel a également demandé « à la CNSCG de se prononcer sur les éventuelles sanctions à infliger au club pour non-respect des règlements fédéraux et/ou des mesures d’encadrement fixées par la CNSCG ». Le club alsacien se retrouve dans une situation similaire à la saison passée. En plus d’une amende de 8300 euros, il avait commencé la saison avec une pénalité de six points. Des sanctions qui pourraient être plus lourdes au vu du passif du club en la matière.

>