Tournoi des 6 Nations : La règle du « pied-frein » testée lors de l'édition 2022

World Rugby continue d’expérimenter pour rendre la discipline moins risquée. Après avoir mis en place dès règles comme le « 50-22 » ou le renvoi d’en-but, l’instance internationale a décidé de s’atteler à la tâche de stabiliser les mêlées. A cette fin, une règle sera mise en place à titre d’expérimentation à l’occasion du prochain Tournoi des 6 Nations, que ce soit dans l’épreuve masculine, féminine et des moins de 20 ans. Cette règle a été baptisée « pied-frein » et concernera directement les talonneurs des deux équipes. « Les deux talonneurs devront s'assurer qu'un pied est tendu en direction de son vis-à-vis pendant les étapes de flexion et de liaison lors de la phase d'engagement dans la mêlée », précise World Rugby dans un communiqué. L’objectif de cette évolution est d’éviter aux talonneurs de « subir des charges et des pressions excessives dans la mêlée ».


L’expérimentation, un premier pas vers la pérénnisation


Cette expérimentation grandeur-nature a bout but de permettre à World Rugby d’évaluer son impact sur le déroulement et la sécurité des mêlées. « World Rugby souhaite comprendre si cet ajustement mineur peut avoir une incidence positive sur le nombre d'effondrements et de remises en jeu de la mêlée, ainsi que sur les conséquences en termes de santé », ajoute la fédération internationale dans son communiqué. Une mise à l’essai qui a reçu l’aval du syndicat des joueurs au terme d’une phase d’échanges avec World Rugby. « En discutant avec d'autres talonneurs, la charge axiale semble causer des problèmes au niveau du cou, a assuré le talonneur international irlandais Dave Heffernan. Même si cet essai est bien accueilli, il doit être imposé par les arbitres aux deux premières lignes. » Ce sera, en effet, aux arbitres de veiller au respect de cette règle provisoire qui, si l’expérimentation s’avère concluante, pourrait être pérennisée en vue de la prochaine Coupe du Monde.

>