La grande valse des coachs !

Marco BERTORELLO / AFP

Du jamais-vu, ou presque. Cette intersaison a en effet déjà été marquée par le départ de plusieurs entraîneurs de renom à travers l’Europe. Et des clubs huppés tentent aujourd’hui de trouver leur nouveau coach. Car tous ne sont pas aussi bien organisés que le Bayern Munich, qui a annoncé l’arrivée de Julian Nagelsmann depuis plusieurs semaines. La Juventus devrait aussi bientôt officialiser l’identité de son prochain entraîneur. Après une première expérience sur le banc très compliquée, Andrea Pirlo, qui a réussi à accrocher in-extremis la quatrième place de Serie A, a été remercié par la Juve et doit être remplacé par une vieille connaissance, puisque c’est Massimiliano Allegri qui doit effectuer son retour, deux ans après son départ.

Conte très courtisé


Le nom du technicien transalpin a aussi circulé à Madrid, à Londres mais aussi à Paris. Et ce car de nombreuses rumeurs étrangères ont fait état d’un possible départ de Mauricio Pochettino, seulement six mois après son arrivée. Mais le PSG a rapidement démenti, alors que des intérêts de son ancien club, Tottenham, et du Real ont été évoqués pour l’entraîneur argentin, à qui il reste deux ans de contrat. Des Spurs aussi intéressés par Antonio Conte, qui a laissé de bons souvenirs dans la capitale anglaise depuis son passage à Chelsea (2016-2018), avec notamment un titre de champion. Tout juste sacré avec l’Inter, l’ancien milieu turinois vient de quitter un club milanais en grande difficulté financière, et plairait aussi au Real Madrid.

 

Koeman et Solskjaer menacés ?


Car comme attendu, le club merengue a annoncé jeudi le départ de Zinedine Zidane. Un coach français qui serait prêt à rebondir dès cette intersaison, même si aucune piste n’a pour l’instant filtré, alors qu’un intérêt de la Juve avait été évoqué plus tôt dans la saison. Mais d’autres postes pourraient rapidement se libérer. Notamment au FC Barcelone, ce qui paraît toutefois impossible pour un Madrilène comme «Zizou». Ronald Koeman, après une seule saison au Barça, ne serait pas forcément en odeur de sainteté auprès de ses (nouveaux) dirigeants, même s’il ne semble pas menacé dans l’immédiat. Et à Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer, battu en finale de la Ligue Europa, pourrait payer son incapacité à remporter un trophée depuis son arrivée. Ce qui est sûr, c’est que les surprises ne devraient pas manquer sur les bancs européens…

 


>