XV de France : Les Bleus candidats au titre pour Frédéric Michalak

Panoramic
Cette semaine, le cap des 500 jours avant le match d’ouverture de la Coupe du Monde 2023 sera franchi. Un tournoi pour lequel le XV de France, devant son public, pourra prétendre à un premier titre mondial après trois échecs en finale lors des éditions 1987, 1999 et 2011. Ambassadeur de la compétition, l’ancien demi de mêlée s’est longuement confié dans un entretien accordé au magazine Midi Olympique dans lequel il prévient les Bleus contre un potentiel excès de confiance. « Aujourd’hui, la France est la deuxième nation mondiale et fait partie des favoris pour le titre suprême, a-t-il déclaré à cette occasion. Mais attention : avant une Coupe du Monde, tout est remis à zéro et les deux mois de préparation physique qui précède le coup d’envoi du Mondial changent le visage de nombreuses équipes. » Toutefois, Frédéric Michalak assure que « l’équipe de France poursuivra sa montée en puissance » en amont de la Coupe du Monde. Alors que le XV de France vient de remporter son premier Grand Chelem en douze ans, un groupe semble s’être formé.

Michalak : « Tout le monde doit se tenir prêt »


Mais, alors qu’il a participé à la tournée tricolore en Australie l’été dernier, Frédéric Michalak assure que « les joueurs qui ne faisaient pas forcément partie de la première liste de Fabien Galthié étaient néanmoins très performants ». Ajoutant que « la concurrence est féroce » en sélection nationale, l’ancien Toulousain prévient qu’il « peut encore se passer mille choses avant le début de la compétition », entre méformes et blessures. « Tout le monde doit se tenir prêt », a-t-il ajouté. Des performances qui sont également à mettre au crédit de Fabien Galthié qui, aux yeux de son ancien coéquipier en sélection, s’est « enrichi de ses multiples expériences en club, en équipe nationale, ou en tant que joueur sous le maillot tricolore ». « Au fil de sa vie d’entraîneur, il a amassé une somme folle de connaissances et les a réadaptées à la sauce française, affirme Frédéric Michalak. Aujourd’hui, le jeu qu’il a créé ressemble à la France. » Un jeu qui, depuis deux ans, met en difficulté les principales nations mondiales.

>