Côte d'Ivoire : Boly autorisé, Fulgini espéré

Nommé sélectionneur de la Côte d'Ivoire en ce début d'année, Patrice Beaumelle a dû prendre son mal en patience avant de faire ses débuts sur le banc. Mais le technicien français n'en a pas moins entamé un travail de prospection du côté des joueurs binationaux. Dans cette optique, celui qui fut l'adjoint d'Hervé Renard lors de la conquête du titre continental en 2015 a appris avec satisfaction que la FIFA avait enfin validé le changement de nationalité sportive de Willy Boly, le défenseur de Wolverhampton, né il y a 29 ans à Melun de parents ivoiriens. « La demande de la FIF relative au changement d’association du joueur Willy Boly, est acceptée, écrit la commission du statut du joueur de la FIFA, citée par Sport-Ivoire. Le joueur, Willy-Arnaud Boly, est autorisé à représenter les équipes représentatives de la Fédération ivoirienne de football avec effet immédiat. »

 

Fulgini : « Un choix difficile »

 

L'ancien international U19 français est donc susceptible d'être convoqué le mois prochain pour la double confrontation face à Madagascar, potentiellement décisive dans l'optique de la qualification pour la CAN 2021. Un autre élément figure sur les tablettes de la FIF : Angelo Fulgini (24 ans). Né en Côte d’Ivoire d’un père italien et d’une mère calédonienne, le milieu de terrain d'Angers est suivi depuis plusieurs mois par la Fédération ivoirienne de football. Auteur d'un début de saison convaincant sous les couleurs du SCO, le joueur s'est récemment entretenu avec Patrice Beaumelle. « C’est bien d’avoir eu le sélectionneur. Maintenant c’est un choix difficile parce qu’il faut encore réfléchir. (…) L’entraîneur ne m’a pas mis d’ultimatum, c’est donc à moi de voir », a-t-il indiqué au micro de Canal+ Sport International.