Open d'Australie : Il faudra être vacciné pour obtenir un visa

Voilà qui ne va pas rassurer les fans de Novak Djokovic. Alors que le numéro 1 mondial, tout en continuant de ne pas vouloir dire s'il s'est fait vacciner ou non (tout laisse penser qu'il ne l'a pas fait et ne le fera d'ailleurs jamais), a une fois de plus laissé flotter lundi un gros flou sur sa participation éventuelle en janvier prochain (17 au 30) à l'Open d'Australie, le gouvernement australien a tenu un discours mardi qui pourrait inciter le Serbe à renoncer très vite à venir défendre en début d'année prochaine à Melbourne un trophée qu'il s'est approprié depuis 2019 et a déjà soulevé à neuf reprises dans sa vie.

L'Australie, via le premier ministre de l'Etat de Victoria, a ainsi laissé entendre de manière assez explicite qu'un joueur non vacciné ne pourrait pas espérer de visa, et ce quel que soit le joueur en question. « Je ne pense pas qu'un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour venir dans ce pays. Le virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du Grand Chelem que vous avez remportés », a fait savoir Dan Andrews, ajoutant un détail qui, là encore, pourrait très vite amener au forfait du triple vainqueur sortant et nonuple vainqueur de ce premier rendez-vous du Grand Chelem chaque saison.

Décision dans deux semaines ?

Comme l'a très justement rappelé Djokovic, la veille dans les colonnes du quotidien serbe Blic, le couperet ne devrait tomber que dans deux semaines, avec l'annonce officielle des restrictions qui seront mises en place pour le tournoi. De la même manière, celui en qui beaucoup de spécialistes voient le meilleur joueur de tous les temps, devant les légendes Rafael Nadal et Roger Federer, continue de réserver sa réponse. Mais s'il avait encore un doute sur le sort qui sera réservé en janvier prochain en Australie aux non-vaccinés (dont il fait indubitablement partie), ce n'est désormais plus le cas.

>