NBA - New Orleans Pelicans - Zion Williamson, quelle entrée fracassante !

Reuters
Il était attendu, il a fallu patienter plus longtemps que prévu, mais il n’a pas déçu ! Drafté en première position l’été dernier par New Orleans, Zion Williamson suscitait une attente qu’on n’avait sans doute plus vue depuis l’arrivée de LeBron James dans la Ligue en 2003. Mais, victime d’une déchirure du ménisque droit, l’ailier fort de 19 ans n’a pu faire ses grands débuts en NBA que le 22 janvier contre San Antonio. Ce jour-là, le rookie a annoncé la couleur, avec 22 points et 7 rebonds en 18 minutes ! Jusqu’à la suspension de la saison pour cause de pandémie de coronavirus, Zion Williamson n’a plus manqué qu’un seul match, et le voici désormais à la tête d’un bilan statistique assez incroyable : 23,6 points, 6,8 rebonds et 2,2 passes de moyenne en 29,7 minutes et 19 matchs. Mais au fond, est-ce bien surprenant, tant que le gamin avait déjà démontré des qualités extraordinaires lors de ses jeunes années, à Spartanburg au lycée (Caroline du Sud) et à Duke à la fac (Caroline du Nord) ?
 

Zion Williamson adoubé par LeBron James


Zion Williamson a assurément tout pour devenir une superstar de la NBA pendant les prochaines années. Depuis ses débuts, New Orleans, qui végétait dans les bas-fonds de la Conférence Ouest (17 victoires – 26 défaites, dont 13 d’affilée fin novembre-début décembre), est devenue une équipe qui peut encore lutter pour les play-offs (10 victoires – 9 défaites avec Zion sur le parquet), puisqu’elle ne compte que trois victoires de retard sur le huitième, Memphis. Si le rookie star avait pu jouer toute la saison, nul doute que les Pelicans seraient dans le Top 8. Grâce à son physique surpuissant (1,98m pour 129kg) et son incroyable détente, celui qui s’était blessé au genou après avoir explosé sa chaussure lors d’un match NCAA, peut lutter contre n’importe quelle défense et enchaîner les rebonds et les dunks. Il a déjà réussi trois matchs à plus de 30 points, avec un pic à 35 contre les Lakers.

LeBron : "Zion joue un basket exceptionnel" 

 

« Ce gamin est spécial. Le jeu d’aujourd’hui, où il faut jouer sur un rythme élevé, correspond parfaitement à son jeu », avait dit de lui LeBron James lors de leur première confrontation. « Quand tu vois cette génération de gars dans notre Ligue, avec Ja Morant, Zion, Trae Young, Luka Doncic, Jayson Tatum, Donovan Mitchell… Avec tous ces jeunes gars, la Ligue est vraiment entre de bonnes mains », avait répété « le King » après leur deuxième confrontation.

Le tir à 3 points et les lancers-francs à améliorer


L’avenir de la NBA est entre les mains de Zion Williamson, mais pourra-t-il aller chercher le Graal, à savoir une bague NBA, dans un futur proche ? D’un point de vue individuel, le joueur va devoir encore travailler. Et il le sait. S’il avait débuté la saison avec un surprenant 4 sur 4 à trois points, Williamson n’en a ensuite plus jamais tenté autant, et a même fini avec un 0 sur 3 contre Milwaukee. Le rookie doit prendre confiance longue distance, pour avoir une arme supplémentaire dans son jeu déjà très bien en place. Idem aux lancers-francs, où il n’affiche que 64% de réussite pour le moment, avec notamment un 1 sur 6 contre Golden State. Lorsqu’il a affronté les deux meilleures équipes de la Ligue, Zion Williamson a également péché en adresse : 5 sur 19 contre Milwaukee, 8 sur 18 lors du premier match contre les Lakers, preuve que lorsqu’il joue contre des adversaires de très haut niveau, c’est un peu plus dur pour lui.

Mais cela ne l’a pas empêché de battre son record de points lors du deuxième match contre les Lakers (12 sur 16 aux tirs), car le gamin apprend vite ! Zion Williamson s’entend très bien avec son meneur Lonzo Ball, et avec des joueurs comme Brandon Ingram (en course pour être MIP) ou Jrue Holiday, les Pelicans ont de quoi briller la saison prochaine. Mais de là à aller chercher un titre, il y a un gouffre, et même si le rookie devient rapidement une superstar, il aura du mal à gagner à lui tout seul dans cette Ligue-là. Evidemment, l’objectif de décrocher un titre pour Zion Williamson, quel que soit le maillot qu’il porte, ne sera possible que si son physique, et notamment ses genoux, tiennent le coup. Et c’est bien là la plus grande inconnue de sa carrière…
 

Vous n'avez pas vu Zion en action ? Séance de rattrapage :