NBA : Le casse-tête de la free agency

Reuters

C'est un problème qui doit déjà occuper l'esprit d'Adam Silver, le commissionnaire de la NBA. Selon les derniers échos provenant de l'autre côté de l'Atlantique, la Ligue pourrait décider de reprendre le championnat en juin. Ainsi, celui-ci pourrait se disputer jusqu'à début août dans le cas des Finales. Un choix qui empiéterait inévitablement sur les Jeux Olympiques et qui poserait aussi un autre souci, bien plus conséquent pour la NBA : la free agency.

Habituellement, le marché s'ouvre le 1er juillet et les joueurs libres peuvent signer dès ce moment où ils le souhaitent. Une habitude qui volerait en éclat si la saison se joue au même moment. Ainsi, des joueurs avec une player option comme Anthony Davis, Gordon Hayward ou Evan Fournier pourraient ne pas avoir de contrat au moment de disputer les Playoffs ! Même chose pour Paul Milssap, Serge Ibaka, Danilo Gallinari ou encore Goran Dragic, tous en fin de contrat.

Un scenario impossible ? Il va pourtant falloir à tout prix l'éviter. Comment ? Certainement en posant un avenant sur tous les contrats des joueurs et ainsi repousser leur terme. Une pirouette bureaucratique qui devra être soumise à l'approbation des joueurs mais aussi des 30 propriétaires. Adam Silver a du pain sur la planche.