NBA [J-29] Des Kings encore loin de la couronne

Reuters

Voilà douze longues années que Sacramento loupe le festin des Playoffs. Une éternité qui paraît loin d’être terminée, avec des changements relativement mineurs cet été dans le groupe en dehors du recrutement de Marvin Bagley III, avec le second choix de draft. Aussi prometteur que soit l’ancien ailier fort de Duke, il ne pourra pas faire de miracles dans un roster fortement déséquilibré sans nouvelles tête d’affiche pour le sublimer.

En effet, la free agency n’a pas permis au General Manager Vlade Divac de signer un joueur à bon potentiel, puisque Zach Lavine a rempilé à Chicago tout comme Marcus Smart à Boston, ni de s’offrir un ailier de renom malgré cette faiblesse identifiée au poste 3 à SacTown. Au lieu de cela, les dirigeants californiens ont signé un nouvel ailier fort, Nemanja Bjelica, ainsi que le combo guard Yogi Ferrell, pour renforcer une traction arrière déjà bien pourvue…

Deux joueurs qui ne devraient clairement pas changer la destinée de Sacramento, 12ème de la Conférence Ouest la saison passée (27v – 55d). Finalement, les espoirs sont à placer dans les jeunes joueurs déjà en place, comme le sophomore De’Aaron Fox (20 ans) ou le pivot Skal Labissiere (20 ans), ainsi qu’en Bogdan Bogdanovic.

Le Serbe démarre à 26 ans sa seconde campagne dans la Ligue et avec presque 12 points de moyenne pour son année rookie, il a montré ses qualités de scoring et d’adaptation à un nouvel environnement après ses coups de chaud sur les terrains européens. Mais finalement, la question la plus importante est celle-ci : les Kings peuvent-ils viser mieux que l’an dernier alors que la concurrence s’est renforcés, tant dans le bas de tableaux que parmi les équipes « playoffables » ? La réponse déplaira sûrement aux fans de la franchise, qui ne pourront rien espérer lors de la prochaine draft puisque le futur pick des Kings ira soit chez les Celtics soit chez les 76ers…

Jacques Monclar : "Les Kings doivent se mettre à défendre !"

Bagley III déjà leader de Sacto ?

Avec la draft de Marvin Bagley III, le front office a renforcé un poste étoffé en Californie (Zach Randolph, Nemanja Bjelica, Harry Giles) et c’est aussi intriguant que étonnant. Avec son pick 2, les Kings avaient aussi la possibilité de recruter un véritable pivot (poste où Bagley pourrait aussi évoluer ceci dit) et surtout de drafter un ailier de formation : Kevin Knox (NY Knicks), Mikal Bridges (Phoenix Suns) mais les deux hommes étaient annoncés bien plus bas dans les prévisions et Sacto ne pouvait pas faire l’impasse sur le potentiel de Bagley.

Super rebondeur et très bon attaquant, le dynamique gaucher sorti de Duke a de quoi être une base de travail très solide pour la refondation des Kings post-DeMarcus Cousins. Mais à 19 ans et malgré des qualités de leader évidentes dévoilées lors de son année universitaire, il est sûrement trop tôt pour lui confier de trop grandes responsabilités offensives. En ce sens, l’évolution du prometteur Fox à la mène sera scrutée de près dans les travées du Golden 1 Center.

Son duo avec Fox sur la ligne arrière doit devenir la force de frappe des Kings et après une année d’apprentissage, Bogdan Bogdanovic doit élever son niveau de jeu ces prochains mois. Capable de planter 25 points à 9/11 aux tirs contre le Jazz comme de se louper complétement avec deux unités face aux Blazers, l’ancien artificier du Fenerbahçe doit maintenant gagner en consistance dans une équipe en manque de repère collectif. Pas une mince affaire, surtout pour un joueur habitué à triompher avant de traverser l’Atlantique.

Si la concurrence promet d’être fournie à son poste avec les présences de Buddy Hield, Frank Mason, Ben McLemore ou Iman Shumpert, le Serbe a toutes les cartes en main pour s’imposer définitivement comme un titulaire à Sacto. Présent à 52 reprises l’an passé dans le cinq de départ de Dave Joerger (pour 78 apparitions), le Double B de Californie devrait encore augmenter son total et devenir une pièce maîtresse des Kings dans les prochains mois.

Meneurs : De’Aaron Fox, Yogi Ferrell, Frank Mason

Arrières : Bogdan Bogdanovic, Buddy Hield, Ben McLemore

Ailiers : Justin Jackson, Iman Shumpert, Jamel Artis

Ailiers forts : Marvin Bagley III, Nemanja Bjelica, Harry Giles, Zach Randolph

Pivots : Willie Cauley-Stein, Skal Labissiere, Kosta Koufos, Deyonta Davis

15ème de la Conférence Ouest

Cette saison encore, difficile d’imaginer vraiment les Kings décoller. C’est même une petite régression qui est attendue, puisque les jeunes Rois de Californie ne semblent pas avoir été suffisamment renforcés pour lutter efficacement au sein d’une Conférence Ouest toujours aussi bien garnie.