Natation en eau libre - Championnats d'Europe : Olivier en bronze derrière deux Italiens

panoramic

Après plusieurs jours de report en raison des mauvaises conditions météo à Ostie, la station balnéaire de Rome, les épreuves d'eau libre ont enfin débuté lors des championnats d'Europe de natation, et le programme va être riche ce week-end. Un week-end de folie qui a bien commencé pour la délégation française, avec la médaille de bronze décrochée par Marc-Antoine Olivier sur 5 kilomètres ! Pourtant, dans un premier temps, le nageur de 26 ans pensait avoir terminé quatrième, à six dixièmes de son compatriote Logan Olivier (23 ans), au terme de cette course où il est tout le temps resté avec les cadors, avant de céder dans les derniers mètres. Mais le champion du monde 2017 et vice-champion d'Europe 2020 de la discipline a demandé que la photo-finish soit revue, et effectivement, c'est bien lui qui avait touché la plaque, du bout du doigt, en troisième position. Parti s'entraîner à Ostie, l'un des fiefs de l'eau libre, il y a moins d'un an, le Nordiste décroche une nouvelle médaille internationale, derrière ses deux compères d'entraînement italiens. Gregorio Paltrinieri, déjà médaillé d'or sur 800m et d'argent sur 1500m dans le bassin de Rome, s'est en effet imposé en 52'13"5, avec sept dixièmes d'avance sur son compatriote Domenico Acerenza, et sept secondes et trois dixièmes sur Olivier. Il n'y avait pas photo entre ces quatre hommes et le reste du peloton, qui a fini à plus de 20 secondes de Paltrinieri. Dimanche, on les retrouvera tous sur 10km, où les deux Français peuvent de nouveau espérer une médaille.

Muller et Catteau dans le Top 8


Cinq minutes après les hommes, ce sont les femmes qui ont pris le départ du 5km, et après une course très serrée, où sept nageuses ont fini en moins de cinq secondes, c'est la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, double championne d'Europe sur la distance, qui s'est offert une nouvelle médaille d'or, en l'emportant en 56'58"7. La protégée de Philippe Lucas s'est imposée devant l'Espagnole Maria De Valdes et l'Italienne Giulia Gabbrielleschi, qui ont fini à respectivement 1"5 et 1"6 de la gagnante. Côté français, les espoirs reposaient bien sûr sur Aurélie Muller, triple vice-championne du monde du 5km, mais la Mosellane de 32 ans a souffert dans le dernier tour et n'a pas pu accélérer lorsque la course s'est emballée. Elle finit sixième à 4"6. Un peu déçue, comme elle l'a avoué après la course, elle espère faire mieux lors du 10km dimanche, une distance sur laquelle elle avait terminé quatrième lors des Mondiaux de Budapest le mois dernier. Derrière, la relève arrive, et Madelon Catteau, seulement âgée de 19 ans, a pris une belle huitième place, à 23"9 de Van Rouwendaal, pour sa première compétition chez les seniors.

>