OL : Quel avenir pour Andersen ?

Reuters

Arrivé à Lyon en juillet 2019 en provenance de la Sampdoria pour 24 millions d’euros (plus 6 de bonus), Joachim Andersen était devenu le joueur le plus cher de l’histoire du club, avant que Jeff Reine-Adélaïde (25 millions) ne batte ce record un mois plus tard. Lors de la présentation de ce jeune défenseur danois auréolé d’une réputation flatteuse, Jean-Michel Aulas avait vanté les mérites de ce "joueur de grande qualité, avec une forte personnalité, qui était suivi par beaucoup de clubs."

Sauf que celui qui était notamment dans le viseur de la Juventus n’a pas réussi à s’imposer lors de sa première saison en Ligue 1, avec seulement 17 titularisations en championnat et des performances pas toujours rassurantes.


"Pour un joueur qui n'avait pas joué depuis longtemps, il a été très bon"

S’il n’a pas joué une minute lors du Final 8 de la Ligue des champions, après être entré en jeu contre la Juventus et face au PSG en finale de la Coupe de la Ligue, le joueur de 24 ans a débuté cet exercice en tant que remplaçant. Il a ensuite profité du départ de Marçal à Wolverhampton pour retrouver une place de titulaire au sein de la défense à trois de Rudi Garcia, à Bordeaux (0-0). "Joachim a été bon même si à la fin, je pense par fatigue et manque de lucidité, il a oublié de jouer simple une ou deux fois. Mais c'est normal, cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas joué un match entier, avait déclaré son entraîneur après la rencontre. Mais pour un joueur qui n'avait pas joué depuis longtemps, il a été très bon. Il nous amène de la taille, du physique."


Pisté par le Torino et Valence

Quatre jours plus tard, il est retombé dans ses travers lors de la défaite de l’OL à Montpellier (1-2), avec une défense trop lâche. Paie-t-il son manque de temps de jeu ? Il n’en engrange d’ailleurs pas avec la sélection danoise, lui qui est resté scotché sur le banc lors des deux matchs de Ligue des Nations contre la Belgique et l’Angleterre. Et il pourrait de nouveau se retrouver remplaçant à Lyon. De quoi lui donner envie d’aller voir ailleurs ? Sky Sport Italia évoquait il y a quelques semaines un intérêt du Torino, alors que, d’après Super Deporte, Valence aurait cherché à se faire prêter Andersen. Mais le club espagnol aurait essuyé un refus de la part de l’OL, qui ne bradera certainement pas un joueur sur lequel autant a été investi. Et, vu le contexte économique, il semble pour l'instant peu probable qu’un club puisse formuler une proposition qui serait à même de convaincre toutes les parties.