Nice : Les ambitions affirmées de Lucien Favre

Panoramic

Il est de retour. Ce lundi, l'OGC Nice a officialisé la nomination de Lucien Favre en tant que nouvel entraîneur du club azuréen, actant par la même occasion le départ de Christophe Galtier. "On connaît à peu près la destination de Christophe, ils ont encore quelques détails à régler. Je souhaite qu'il fasse la meilleure saison possible, c'est une opportunité fantastique", s'est exprimé le président Jean-Pierre Rivère, à propos du futur de Galtier avec le PSG. Favre, malgré son passé à Nice entre 2016 et 2018 n'était pas un choix simple sur le papier. "Cette année, je me suis dit qu'on avait une chance sur 100 (de le faire venir, ndlr) et ça l'a fait" a glissé le dirigeant, dans des propos retranscrits par RMC Sport.

 

"Finir dans les trois premiers... et même plus" d'ici deux ans


Désireux de "retrouver l'ADN du club, avoir du beau jeu, prendre du plaisir et que l'OGC Nice soit reconnaissable au-delà de son maillot", Rivère pourra compter sur un Lucien Favre pour le moins ambitieux. Si il ne s'attendait pas à revenir dans le Sud de la France, celui qui était sans club depuis son départ du Borussia Dortmund en décembre 2020 a fixé ses ambitions. "D'ici deux ans, Nice doit faire en sorte de progresser, de faire des belles choses sur la période des transferts et de finir régulièrement dans les trois premiers", a clamé l'entraîneur, qui est allé plus loin un peu plus tard : "D'ici deux ans, l'objectif est de finir dans les trois premiers... et même plus !".

 

 



Confirmant qu'Amine Gouiri, Marcus Thuram et Jean-Clair Todibo allaient rester, Favre a été sondé concernant son rôle au niveau du mercato. Une période "capitale" en été comme en hiver à ses yeux. "Je ne veux pas dicter quoi que ce soit, je n'aime pas ça et je ferai jamais ça. J'aime discuter, donner mon point de vue et après on tranche", a répondu le technicien, qui devrait donc travailler en collaboration avec le directeur du football, Julien Fournier, en froid avec Christophe Galtier la saison dernière. "Julien a un avenir peut-être ailleurs qu'à l'OGC Nice", a toutefois commenté le président Rivère, laissant la porte clairement ouverte à un départ prochain du dirigeant. C'est face à Lausanne, samedi 2 juillet en match amical, que la nouvelle aventure de Favre à Nice débutera.

 


>