Le père de Piatek (AC Milan) imite celui de Cavani

Décidément, la rébellion est à la mode chez les pères des joueurs professionnels. Après celui d’Edinson Cavani, qui avait reproché au PSG de ne pas trop respecter son fils, ce fut au tour de Piatek Sr de taper du poing sur la table. Depuis la venue de Zlatan Ibrahimovic en Lombardie, l’international polonais est réduit à un rôle du remplaçant lors des rencontres de Serie A. Wladyslaw Piatek estime que cette situation n’est pas acceptable. « Kris disputer l'Euro 2020 dans une forme optimale et cela signifie qu'il ne peut pas être un réserviste qui reste sur le banc, mais un joueur qui est régulièrement dans le onze de départ, a-t-il déploré dans un entretien au média polonais Sportowefakty. S'il ne peut pas faire ça à Milan, alors il le fera volontiers ailleurs. Il est sur le marché des transferts en janvier ».

Milan s’oppose à un prêt de Piatek


Milan est en effet prêt à se séparer de Piatek, mais pas à n’importe quel prix. Les Lombards se montrent exigeants pour leur avant-centre. Une situation qui suscite là aussi le mécontentement du père. « De nombreux clubs ont demandé à l’avoir en prêt, mais Milan veut vendre tout de suite pour récupérer l'argent qu'ils ont payé à Gênes il y a un an et réinvestir immédiatement dans d’autres joueurs (…) Je pense que son avenir se décidera lors des derniers jours du mercato », a-t-il confié. À noter que le nom de Piatek a été cité du côté de Crystal Palace et de Tottenham. Après une première saison plutôt séduisante à San Siro (9 buts en 18 rencontres), l’ex-joueur de KS Cracovie a levé le pied et n’a signé que quatre réalisations durant la campagne en cours de la Serie A.