L1 : Hazard n'a jamais pensé au PSG

Après une saison dernière compliquée suite au départ de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid s’est mis en tête de retrouver le lustre d’antan et n’a pas hésité à aligner les millions d’euros pour se renforcer. Parmi les recrues estivales, Eden Hazard est clairement la figure de proue de ce nouveau projet. Contre un chèque de 100 millions d’euros, le Belge a tiré un trait sur ses sept années passées à Chelsea et a rejoint le club madrilène. Un véritable rêve pour le capitaine des Diables Rouges. « Oui, c’était un rêve. (…) Le maillot blanc, immaculé, pour moi c’était exceptionnel », avoue Hazard dans un entretien accordé à L’Equipe. Au sein de la Casa Blanca, l’ailier évolue désormais sous les ordres de Zinedine Zidane. A l’image de Karim Benzema, l’ancien Lillois voue un véritable culte à l’ancien meneur des Bleus depuis ses plus tendres années et n’arrive toujours pas à réaliser qu’il partage son quotidien avec lui désormais. « Franchement, ça fait quelque chose, poursuit-il dans le quotidien sportif. Il a ce pouvoir sur moi. Un jour, il m’avait appelé et m’avait dit "Ce serait bien que tu viennes". Quand Zidane t’appelle, c’est sérieux ! »

Hazard : « Je ne reviendrai qu’à Lille »


Désormais réunis, les deux Madrilènes ont pour mission de ramener le Real Madrid à sa place après une saison dernière sans trophée. Cela passe par des prestations de haut vol du Belge qui représente le nouveau projet Galactiques de Florentino Pérez. Après trois mois dans la capitale espagnole, le bilan est pour le moment mitigé (1 but, 1 passe), notamment à cause d’un physique pas vraiment à la hauteur. « Les deux premiers mois, dans ce que je fais, ce n’était pas assez. Je me disais : je peux mieux faire. J’ai vraiment senti un mieux depuis un mois. » Buteur en sélection durant la trêve, Eden Hazard attend le PSG de pied ferme mardi en Ligue des Champions, après la déconvenue du match aller au Parc des Princes (3-0).

D’ailleurs, le Belge aurait-il pu se trouver dans le camp parisien ? Ses dernières années, son nom est revenu soit du côté du Real soit du PSG. Mais à écouter le principal intéressé, il n’y a jamais eu débat. « Ils ont voulu me recruter. Je n’avais pas envie de revenir en L1. Je leur ai toujours dit non. Dans ma tête, c’était clair. (…) Si je reviens en France, ce sera à Lille. »