Italie / Donnarumma : « La Coupe du monde est une plaie ouverte »

Panoramic

L'Italie tente de retrouver le sourire après avoir manqué la qualification pour la Coupe du monde 2022. Pour cela, les joueurs de Roberto Mancini ont profité de la Ligue des nations pour relancer une dynamique positive. Ainsi, victorieux lundi soir en Hongrie (2-0), la Nazionale a réussi à décrocher son ticket pour le Final Four de la compétition, ce qui ne fera cependant pas oublier le gros raté de mars dernier contre la Macédoine du Nord (0-1). « Il a fallu la victoire pour redonner de l'enthousiasme, même s'il n'y a pas de retour en arrière et que la Coupe du monde est une plaie ouverte. Nous devions recommencer, nous devions le faire pour toute l’Italie et pour ceux qui croyaient en nous. On a bien commencé avec deux victoires, maintenant allons au Final Four et essayons de le gagner », a alors déclaré Gianluigi Donnarumma, décisif à Budapest, après le succès mérité des siens.

 

 

« Je dois le faire pour toute l'Italie »


« Ma bonne performance ? Je pense que c’est plus Mère Nature qu’autre chose, même si je travaille aussi à l’entraînement. Il faut un peu de tout. Mais maintenant, je dois continuer comme ça, je dois le faire pour toute l'Italie et pour ceux qui croient en moi. Je remercie ma famille et ma petite amie. (...) Parfois, une erreur peut arriver et c'est dur pour nous les gardiens, a par la suite expliqué le gardien du Paris Saint-Germain, fautif il y a quelques semaines contre l'Allemagne (défaite 5-2), dans des propos repris par la Gazzetta dello Sport. Mais, il faut toujours travailler dur et comprendre où on s'est trompé. Malheureusement en juin, j'ai fait une erreur que je n'aurais pas dû faire. J'ai travaillé dessus, on en a parlé avec l'entraîneur. Malheureusement, ça peut arriver mais ça ne doit pas arriver. » Si la Nazionale ne verra pas le Qatar en novembre prochain, elle aura un beau rendez-vous à négocier en juin 2023 lors de la phase finale de la Ligue des nations.


>