Equipe de France : Brekalo, un jeune loup en Croatie

Patrick Guillou connaît bien Josip Brekalo, buteur le mois dernier avec la Croatie contre les Bleus, au Stade de France (4-2). Et pour cause, il l'a croisé durant un mois lorsqu'il était dans le staff de Valérien Ismaël à Wolfsbourg, en janvier 2017, avant son premier prêt à Stuttgart. Au niveau purement technique, notre consultant veut surtout mettre en lumière sa qualité sur les coups de pied arrêtés : "Que ce soit direct ou indirect, car il sait aussi très bien centrer pour amener des situations chaudes devant le but."

Plus globalement, ce joueur offensif de 22 ans, milieu gauche en club et un peu plus attaquant en sélection, est "très élégant, pétri de qualités, facile des deux pieds, très mobile". Josip Brekalo fait partie de ceux qui ont pu profiter de la retraite de Mandzukic pour s’intégrer au renouvellement au sein de l’équipe de Croatie, autour de Rebic, Perisic ou Kramaric. "Il se reposait beaucoup sur ses qualités naturelles, il est doué et n’avait pas immédiatement compris le fossé entre son Dinamo Zagreb et Wolfsbourg, où il lui fallait être patient. Quand il ne jouait pas, il s’éteignait un peu, il s’était un peu renfermé et avait perdu sa joie."



Même si cette impatience pourrait encore caractériser, selon Patrick Guillou, son principal défaut, ce dernier lui reconnaît surtout la grande intelligence d’être allé chercher du temps de jeu à Stuttgart. Alors en deuxième division allemande, il a contribué à faire remonter le club en 2017, en compagnie notamment de Pavard, avant de revenir à Wolfsbourg un an plus tard. "Il est capable de décanter un match par un dribble, sur une prise d’initiative, un geste qu’on ne voit plus trop souvent dans le football moderne, où le déséquilibre se crée souvent par une passe, un changement de côté… Lui, en un contre un ou un contre deux, il sait faire la différence, créer des décalages par sa qualité de percussion puis de centre."

S’il aspire naturellement à découvrir la Ligue des Champions, c’est surtout l’opération maintien de 2017-2018, complétée de justesse par un barrage victorieux, qui lui forge un début de carrière : "Ce sont de petites expériences enrichissantes. Quand tu en sors, ça t’apporte quelque chose en plus." Si la concurrence s’annonce encore rude en club, Josip Brekalo n’est pas trop en position de calculer, et ça lui réussit plutôt bien : déjà buteur pour son deuxième match de Bundesliga cette saison, il n’avait marqué que trois fois en 30 rencontres de Bundesliga en 2019-2020. Il vient aussi d'inscrire ses deux premiers buts en sélection lors des trois derniers matchs (également buteur en Suisse la semaine dernière, lors de la victoire 2-1 des Croates), alors qu'il était resté muet lors de ses douze premières sorties.

 
Les chiffres à connaître avant Croatie-France :