PSG - Mbappé, son bilan, son départ... Leonardo se livre

Panoramic

Interrogé sur un éventuel "lien de cause à effet" entre son départ et le choix de rester à Paris de la star du foot français, courtisée par le Real Madrid, Leonardo a répondu: "Non. C'était la fin du Championnat et c'était peut-être le moment de décider des choses du futurNon, on ne m'a pas dit ça. Mais je ne veux pas entrer dans ce genre de choses. Et le fait d'avoir gardé un joueur de ce niveau-là, français et parisien, est important pour le PSG et la Ligue 1", a assuré le Brésilien de 52 ans dans son premier entretien accordé à la presse depuis l'annonce, le 21 mai, de son limogeage. 

"Certaines choses qui se disent en interne doivent rester en interne. C'est ce que j'ai vécu avec le club. Quand on veut se séparer de vous, il n'y a pas de bonne manière de dire que c'est fini", a ajouté Leonardo, qui avait déjà quitté une première fois le poste de directeur sportif du PSG en juillet 2013. L'ancien international brésilien, qui avait aussi évolué une saison comme joueur dans le club parisien (1996-1997), avait alors occupé cette fonction pendant deux ans avant de démissionner en raison d'une suspension de neuf mois pour une bousculade avec l'arbitre d'un match contre Valenciennes, Alexandre Castro. Cette sanction avait annulée un an plus tard par le tribunal administratif. 

De retour en 2019, "Leo" a réussi des coups retentissant sur le marché des transferts, avec notamment l'arrivée du gardien italien Gianluigi Donnarumma et surtout celle du septuple Ballon d'Or, Lionel Messi. La star argentine avait, jusqu'à l'été dernier, porté le maillot d'une seule équipe professionnelle, celui du FC Barcelone. Même si la première saison à Paris de la "Pulga", jamais à son niveau, s'est avérée très décevante, Leonardo s'est félicité auprès de L'Equipe d'avoir réalisé "la seule mutation de Messi dans sa carrière". "Messi, il n'y a rien de plus que ça. Chronologiquement, il y a Pelé, Maradona, Messi", a-t-il souligné. "Quand je dresse mon bilan de trois ans, je vois une finale de C1 (2020), une demi-finale (2021), le 10e titre de champion, sept (autres) trophées nationaux et je rajoute Messi", a par ailleurs estimé le Brésilien.

Perez : "Mbappé a dû passer un mauvais moment" 


>