OL-OM : Aulas et Lyon crient à l’injustice

Le 21 novembre dernier, la rencontre entre Lyon et Marseille qui se disputait au Groupama Stadium a été stoppée dès la 4e minute pour un jeu de bouteille en pleine tête de Dimitri Payet. Après la décision de la commission de discipline de la LFP de reporter le match au 1er février (ou le 10 février sur Marseille perd samedi face à Montpellier en 8es de finale de la Coupe de France), l'Olympique Lyonnais a décidé de saisir le CNOSF pour contester la date en question.

 

Si Jean-Michel Aulas et le club rhodanien ont décidé de se tourner vers le Comité national olympique et sportif français, c'est parce qu'aux dates précitées, Lyon sera privé de deux de ses éléments majeurs. En effet, Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes (si ce dernier n'est pas transféré à Newcastle d'ici-là) seront du côté du Brésil avec leur sélection.

 

Simple avis consultatif

 

D'après les informations délivrées par RMC, le CNOSF devrait rapidement rendre son avis consultatif sur la question d'ici jeudi après-midi. Une fois son avis rendu, la Ligue de football professionnel prendre sa décision finale.


>