OL-OM, agression de Payet : Aulas veut « rejouer le match dans les mêmes conditions »

Reuters

Il y a 9 jours, le choc entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille avait été interrompu au bout de quelques minutes suite au jet d'une bouteille sur Dimitri Payet. Des incidents inacceptables qui ont placé le club rhodanien dans l’œil du cyclone. Pour Jean-Michel Aulas, Lyon est victime dans cette affaire.

Aulas veut "rejouer le match dans les mêmes conditions"

"On a eu un incident grave et on réitère nos vœux de meilleur rétablissement à Dimitri Payet, ainsi que nos excuses, comme je l'ai fait déjà à plusieurs reprises, a lancé le président lyonnais dans un entretien accordé à L’Équipe. Pour nous, il ne s'agit pas d'oublier ce qui s'est passé, mais d'expliquer qu'on est dans un cas fondamentalement différent des autres événements de début de saison, qui sont tout aussi intolérables. On voudrait vraiment expliquer pourquoi on ne peut pas être jugés de la même manière. On vient de prendre contre nous une mesure conservatoire, qui est aux antipodes de celles qui ont été prises depuis le début de saison".

 

"Sur le plan économique, ne pas rejouer le match dans les mêmes conditions aurait une incidence financière de plus de 3,5 M€, ce qui représenterait un préjudice énorme, a continué Aulas. On est dans le cas d'un individu qui n'est pas un supporter de l'Olympique Lyonnais, qui n'est pas dans nos bases de données. En revanche, comme nous avons investi dans un stade de 400 M€ et que nous avons 400 caméras, nous avons pu l'identifier tout de suite. Et les stadiers sont venus l'intercepter pour le remettre aux forces de police. Il a été jugé en comparution immédiate, ce qu'on réclame depuis des années, il a été condamné, et cette fois sévèrement. Qu'est-ce que qu'on pouvait faire d'autre et de mieux ?", s'est interrogé le patron de l'OL.

 


>