« Menace » et « pression », Lyon pointé du doigt

Panoramic

Le FC Lorient devait accueillir l'Olympique Lyonnais ce dimanche à 13h. Mais en raison du mauvais état d'une pelouse du Moustoir piétinée durant le Festival interceltique quelques jours plus tôt, la Ligue de football professionnel a acté vendredi le report de la rencontre. Pas de date indiquée pour le moment, mais une certaine exaspération dans les rangs des Merlus, à commencer par le président Loïc Fery. Dans une longue missive postée ce dimanche sur les réseaux sociaux, le patron lorientais a pointé du doigt le club rhodanien, n'hésitant pas à employer des mots forts. "Sous la pression de l'Olympique Lyonnais qui a menacé la LFP de demandes de dommages et intérêts en cas de blessure, la commission des compétitions a préféré malheureusement reporter ce match, privant nos spectateurs d'une belle fête au Moustoir ce 14 août."

"Il était possible de jouer"

Pour Loïc Fery, la décision de la Ligue n'était tout simplement pas justifiée. "Nous pensions qu'il était possible de jouer à Lorient ce dimanche, sans mettre en danger l'intégrité physique des joueurs." Puis il a assuré les supporters que le club et la ville de Lorient travaillaient déjà sur solutions pour l'avenir, permettant d'éviter que la mésaventure de ce week-end ne se reproduise. En attendant, aucune date n'a pour l'heure été trouvé pour jouer ce fameux FCL-OL.

 


>