Ligue 1 : Pour Pochettino, bientôt le ménage de printemps ?

Panoramic

Au stade de la Meinau, vendredi (21h00) en Ligue 1, il y aura l'un des favoris pour le trophée honorifique de meilleur entraîneur de 2021-2022. Le technicien de Strasbourg Julien Stéphan recueille depuis des semaines les louanges sur les progrès de ses joueurs, sixièmes de Ligue 1, en lice pour se qualifier pour une coupe d'Europe. Son dynamisme tranche avec l'impopularité auprès des supporters de Pochettino, qui ne cesse de croître à mesure que la fin de saison se rapproche, alors qu'il reste quatre matches sans enjeu à disputer, jusqu'au 21 mai. À chaque jour son lot de rumeurs pour "Poche", mais la plupart évoquent son départ du poste la saison prochaine, en dépit de son contrat courant jusqu'en 2023. La tendance de son départ est tellement forte que l'obtention de l'historique 10e titre de champion du PSG, samedi contre Lens (1-1), n'y a rien fait, dans une ambiance étrange au Parc des princes, joueurs et ultras ayant célébré chacun de leur côté.

d

En conférence de presse jeudi cependant, l'Argentin a lui estimé à "100%" les chances qu'il reste à Paris, tout comme Kylian Mbappé. Une déclaration alors que du côté des médias, plusieurs ont rapporté cette semaine que le technicien italien de Tottenham Antonio Conte serait intéressé pour prendre la suite de l'Argentin. Avant le clin d'oeil effectué par l'ancien sélectionneur de l'Italie, il y a eu les appels du pied du club, relayés par la presse, pour la légende Zinédine Zidane, sans banc depuis son départ du Real Madrid l'été dernier mais peut-être plus intéressé par l'équipe de France pour l'après Mondial-2022. De ces bruits ne ressort que la certitude que le Paris SG cherche à démarrer un nouveau cycle la saison prochaine, après un exercice pourri par l'élimination dès les 8es de finale de la Ligue des champions qui a étalé ses défaillances organisationnelles. "C'est vrai que ça a été une saison lourde, surtout les derniers mois. Lourde pour tout le monde et tout le monde a souffert un peu de ça", a reconnu samedi le directeur sportif Leonardo. 

"On va parler avec tout le monde, pas seulement avec l'entraîneur mais aussi les joueurs, pour clarifier des situations et décider de la stratégie. C'est un discours général", a poursuivi le dirigeant. Incapable de faire briller ensemble ses superstars Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar, critiqué pour ses choix tactiques ou sa communication, Pochettino a le profil parfait de fusible. Il semble de plus isolé, après les propos de Leonardo qui ne l'a pas confirmé pour la saison prochaine, rappelant un peu la situation de son prédécesseur Thomas Tuchel, limogé en décembre 2020. Jeudi, Pochettino a affirmé ne pas avoir eu discussion formelle avec le Brésilien, "en dehors" des discussions de tous les jours. L'Argentin (50 ans) avait déjà assuré ne pas vouloir quitter le navire, et défend son bilan : "Trois titres (avec le Trophée des champions et la Coupe de France en 2021, NDLR) dans les 18 derniers mois, dans ces circonstances, cela me fait plaisir."

"Les attentes et le désir sont toujours de faire au mieux, et nous avons toujours intacte cette volonté de revanche", a-t-il assené, mi-avril. Une vidéo diffusée par le club a montré l'entraîneur se faire arroser de champagne par le défenseur Presnel Kimpembe durant la célébration du titre. Malgré les critiques, "Poche" a toujours conservé l'adhésion des joueurs - un point qui joue en sa faveur. L'un d'eux détient peut-être les clés de son futur. En fin de contrat en juin, l'attaquant star Kylian Mbappé doit encore décider s'il veut prolonger au PSG ou partir au Real Madrid. Et si Pochettino l'a annoncé présent la saison prochaine, il aussi nuancé ses propos : "C'est ce que je peux percevoir, ressentir aujourd'hui. En football, on peut s'attendre à plein de choses mais c'est ce que je ressens aujourd'hui" a t-il fait valoir. Son choix devrait déterminer les grandes lignes de l'équipe pour le prochain exercice. En attendant son annonce, et les conséquences qui en découleront, Pochettino a quatre matches devant lui, sans la pression du résultat, pour écrire une conclusion positive à cette saison difficile.


>