Ligue 1 : Lille prend un point à Nantes

Panoramic

Nantes et Lille avaient connu des fortunes diverses lors du lever de rideau de cette campagne 2022-23. Quand les Canaris avaient dû se contenter d’un score de parité dans le derby contre Angers (0-0) après une grosse claque lors du Trophée des Champions contre le PSG (0-4), le LOSC avait signé un succès séduisant contre Auxerre (4-1). C’est donc avec le costume de favori que la formation nordiste abordait cette affiche. Mais elle n’a pu récolter qu’un petit point, arraché en seconde période grâce à sa ténacité. Un moindre mal.

Nantes frappe fort d’entrée

Le premier acte a été à l’avantage des hommes d’Antoine Kombouaré. Bien articulés dans leur 3-4-1-2, les Nantais ont proposé un bon quadrillage, laissant volontairement le ballon à leur adversaire pour mieux le piquer dès la récupération. Un homme a personnifié ce plan : Moses Simon. L’attaquant nigérian a beaucoup pesé sur le front de l’attaque grâce à sa qualité d’appel, sa percussion, ses courses. Son opportunisme, aussi. C’est lui qui a fait passer un premier frisson sur un très bel enchaînement mais sa frappe enroulée s’est écrasée sur le poteau (25e). Un premier éclair avant de trouver la faille. Trois petites minutes plus tard, Simon bonifiait une bonne déviation de Girotto sur un corner pour débloquer la situation d’un but de renard des surfaces (1-0, 28e).

Lille refait surface malgré Lafont

Nantes aurait pu doubler la mise sur une opportunité énorme de Blas juste avant la pause (45e), mais les Canaris ont également eu une frayeur sur une situation chaude de Bamba, qui a contraint Lafont à sortir le grand jeu (34e). Le gardien nantais a continué à monter en régime au retour des vestiaires, se chauffant les gants à deux reprises dans un match dans le match avec Cabella (55e, 57e). Excellent sur sa ligne, Lafont a toutefois dû s’incliner sur une frappe d’Ismaily, qui avait réalisé un enchaînement parfait après un une-deux avec Bamba (1-1, 76e). Le LOSC a continué à tenir le ballon dans le dernier quart d’heure. Sans réussite. Le score n’a plus évolué.

 


>