Ligue 1 : Choc de champions Lille-PSG, l'OL croit en Ndombele

Panoramic

L'affiche: Lille-PSG

Après l'élimination lundi en Coupe de France par Nice aux tirs au but (0-0, 6-5 t.a.b.), le PSG aborde dimanche (20h45) un autre choc, crucial dans sa préparation au sommet de Ligue des champions prévu le 15 février contre le Real Madrid. Si le Losc (11e, 32 pts) est loin des standards de sa folle saison 2020-21, il demeure un rival loin d'être anodin pour le PSG. A l'aller au Parc des princes, Paris avait été mené jusqu'à la 74e minute avant de renverser le match (2-1). Et en août, les Parisiens avaient sombré lors du Trophée des champions à Tel Aviv (1-0), après n'avoir pris qu'un seul point en deux matches face aux Lillois en Championnat la saison passée.

Si l'entraîneur Mauricio Pochettino "continue à voir les choses avec optimisme", ce n'est plus le cas des supporters, dont "la patience a ses limites", comme l'a lancé le Collectif ultras Paris (CUP) sur les réseaux sociaux cette semaine.  Entre les blessures (Neymar, Ramos, Wijnaldum), les fenêtres internationales (CAN, Amérique du Sud), la méforme de Lionel Messi et la prudence vis-à-vis de l'état physique de Kylian Mbappé, Paris arrive sans repères face aux hommes de Jocelyn Gourvennec.

Le joueur: Ndombélé rebondit à Lyon


Les recrues lyonnaises à l'oeuvre? Outre Romain Faivre, qui affronte samedi (21h00) l'un de ses anciens clubs, l'AS Monaco, Tanguy Ndombélé renfile le costume de l'OL sur le Rocher. Le milieu de terrain prêté par Tottenham au dernier jour du mercato, lundi, a choisi de revenir dans le Rhône, lieu de son éclosion au plus haut niveau entre 2017 et 2019. "Lyon, ce n'est pas l'option la plus facile pour moi. Ce n'est pas facile de revenir pour trois mois et demi", a affirmé mercredi le joueur de 25 ans avant cette "mission éclair", pour laquelle il se sent "prêt" physiquement malgré un temps de jeu nul à Londres depuis presque un mois. L'entraîneur Peter Bosz doit espérer que son milieu s'acclimate vite, car l'OL est à la traîne: après sa victoire 2-1 mardi devant l'OM en match en retard, Lyon (7e) compte 34 points, contre 40 à Marseille (3e), et 33 à Monaco, l'adversaire du soir.

Le chiffre: 100%, tribunes pleines


Les jauges, terminées pour de bon ? Après un mois de restrictions dans les tribunes de Ligue 1, la 23e journée sonne le retour des supporters en grand nombre au stade. Le gouvernement a levé la jauge limitant l'accès aux enceintes sportives à 5.000 personnes, offrant au championnat français sa première journée de stades pleins en 2022. Cela donne notamment l'occasion dimanche au Losc de remplir le stade Pierre-Mauroy pour la venue royale du PSG, et à Rennes de recevoir un soutien plus appuyé pour l'accueil du voisin brestois. Le nouveau protocole sanitaire adapté par la Ligue en début de semaine intègre cet assouplissement et permet aussi la réouverture des parcages destinés aux supporters visiteurs, avec un cas d'exception jusqu'au 15 février inclus: dans certains stades où existent des tribunes accueillant des supporters debout, les clubs devront négocier avec leurs autorités locales.


>