Lens : Fofana, le roc des Sang et Or

Reuters

Un peu plus d'un an après, les dirigeants lensois ne doivent vraisemblablement pas regretter leur choix. De retour dans l'élite du football français à l'issue de la saison 2019-20, le RCL n'avait à ce moment-là pas hésité à miser 8,5 millions d'euros sur Seko Fofana, alors à l'Udinese, qui devenait du même coup la recrue la plus chère de l'histoire du club. En effet, un peu plus d'un an après, l'Ivoirien est un élément essentiel de l'effectif de Franck Haise. Actuellement meilleur buteur des Sang et Or en Ligue 1 avec trois réalisations, le milieu n'est donc en plus pas étranger au très bon début de saison des siens.

d

Fofana promu vice-capitaine

Passé par Manchester City étant jeune et après quatre saisons pleines en Italie avec le club du Frioul, Fofana a donc fait son retour en France l'an dernier. Avec le promu, le Parisien de naissance n'a pas mis longtemps à se faire une place dans l'entrejeu du club nordiste. 30 rencontres plus tard et une activité indéniable, l'Ivoirien était même convoité cet été par l'Olympique de Marseille, qui a finalement privilégié faire signer Gerson. Qu'importe, le simple intérêt des Phocéens prouve la belle cote dont jouit désormais le numéro 8 lensois, devenu cette saison vice-capitaine derrière Yannick Cahuzac.

d

Fofana focalisé sur Lens

Précieux au milieu, Fofana s'est également mué en buteur en ce début de saison avec trois buts importants à son actif, contre Rennes (1-1), Saint-Etienne (2-2) et Lorient (2-2). En grande forme, l'Ivoirien a notamment impressionné par son abattage le week-end dernier lors de la victoire de Lens à Marseille (2-3), une prestation qui a marqué les esprits. Alors qu'il aurait pu être appelé avec sa sélection en octobre, l'intéressé a préféré décliner l'invitation pour se concentrer sur son club, comme l'a confié Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Eléphants. Pressenti pour être à nouveau titulaire ce vendredi soir contre Reims (21h), Fofana et les siens tenteront de poursuivre leur bon début de saison à Bollaert.

>