L1 : PSG - Lille, parole à la défense

Panoramic

Kylian Mbappé, Moise Kean, Jonathan David, Burak Yilmaz, ... : le PSG - Lille prévu ce samedi après-midi va voir certains des meilleurs buteurs de la Ligue 1 s'affronter sur la pelouse du Parc des Princes. Au match aller pourtant, aucun d'entre eux n'avaient réussi à marquer. S'il n'y avait eu que quatre tirs cadrés lors du premier duel de la saison entre les Parisiens et les Lillois, c'est parce que les défenses s'étaient mises en évidence. Comme souvent cette saison.

d

Alors que le PSG et le LOSC occupent les deux premières places du classement de la Ligue 1, ils ont juste inversé leurs rangs dans le classement des meilleures défenses de l'Hexagone. Dans les cinq grands championnats, personne n'a réalisé plus de clean-sheets que le club de la capitale (17) et l'institution nordiste (16). Parmi ces formations, Lille est d'ailleurs la seule équipe avec l'Atlético Madrid a ne pas encore avoir encaissé au moins 20 buts en championnat.

Les défenses du PSG et du LOSC sont bâties sur un même modèle


Pour être aussi imperméables, les deux premiers de la Ligue 1 ont adopté un schéma similaire depuis plusieurs semaines : une défense à quatre articulée autour d'une solide charnière, Kimpembe-Marquinhos d'un côté, Botman-Fonte de l'autre bien protégée par un double pivot au milieu. Alors qu'un turnover a été réalisé sur les côtés, dans les buts, on retrouve deux gardiens de classe internationale : Keylor Navas et Mike Maignan.

> L'essentiel de la conf' de Pochettino <

Si le premier est un des meilleurs au monde à son poste avec de nombreux arrêts décisifs, le second a passé 525 minutes consécutives sans encaisser de but au cœur de l'hiver lors d'une série d'invincibilité qui a permis à Lille de prendre la tête de la Ligue 1. Il a été bien aidé par ses deux défenseurs centraux qui font partie des joueurs qui gagnent le plus de duels en Europe.

Défensivement, Lille n'a pas le droit à l'erreur


Alors que le PSG est plus exposé défensivement avec son style de jeu offensif, Lille mise beaucoup sur ses replis pour mettre les adversaires en échec. José Fonte avait notamment justifié la surprenante défaite des Dogues face à Nîmes avant la trêve internationale par des lacunes défensives. La preuve que peut-être encore plus que Paris qui peut compenser avec secteur offensif très garni, les hommes de Christophe Galtier ont besoin d'être irréprochables défensivement pour rester dans la course au titre. Ils auront l'occasion de le prouver ce samedi après-midi...

>