L1: Montpellier, nouveau départ pour le PSG et Mbappé?

Panoramic

Cela fait trois matches toutes compétitions confondues que Mbappé n'a pas marqué. Pour n'importe quel attaquant de L1, la statistique n'aurait rien d'inquiétant. Elle l'est pour le meilleur buteur du Championnat (9 réalisations), au vu de ses temps de passage hallucinants, avec plus d'un but par match en L1 depuis le début de la saison. Surtout, "Kyky" connaît ce qui commence à ressembler à un inhabituel blocage. Lui pour qui tout a l'air simple devant la cage reste coincé à 99 réalisations avec le PSG.

Et en Ligue des champions, il n'a plus marqué depuis neuf matches. Mercredi à Old Trafford, si le PSG a éloigné le fantôme d'une élimination précoce en battant Manchester United (3-1), Mbappé n'a toujours pas conjuré le sort, se contentant d'une passe décisive pour l'ouverture du score de Neymar. "Je ne peux pas l'expliquer parce qu'il a tout: la qualité, la personnalité et l'expérience pour être décisif", a commenté son entraîneur Thomas Tuchel avant la rencontre à Manchester.

Pas d'"inquiétudes" pour Deschamps

Face aux Red Devils, il a mal conclu une belle chevauchée individuelle. Symbole de son manque de réussite, comme son poteau et son but annulé pour hors-jeu samedi dernier contre Bordeaux (2-2), ou sa reprise non cadrée contre Leipzig (victoire 1-0). "Ça arrive, tous les attaquants de très haut niveau peuvent connaître une période où ils ont un peu moins de réussite, d'efficacité, mais je n'en suis pas à avoir des inquiétudes par rapport à Kylian", a aussi tempéré jeudi le sélectionneur français Didier Deschamps.

Deschamps : "Mbappé fait toujours la différence" :

Montpellier, un adversaire idéal pour se relancer et atteindre enfin la barre des 100 buts en Rouge et Bleu? Certes, lors de ses trois derniers matches contre le MHSC, Mbappé a marqué à chaque fois. Certes encore, la nette victoire à Manchester a fait chuter la pression sur Paris, tout proche de valider sa qualification pour les huitièmes mardi prochain à domicile contre le Basaksehir Istanbul (un nul suffira).

"Le PSG a retrouvé du peps"

"Le PSG a retrouvé du peps", a noté l'entraîneur montpelliérain Michel Der Zakarian, qui sera pour sa part privé de son buteur Andy Delort, positif au Covid-19. Du pain bénit pour "Kyky", intraitable face aux "petits" adversaires. Et pour ses coéquipiers, qui en ayant trop la tête à l'Europe ont trébuché deux fois en L1, à Monaco (défaite 3-2 après avoir mené 2-0) et contre Bordeaux (nul 2-2). Deux contretemps qui laissent la première place du PSG à la merci d'un peloton de quatre équipes, deux points derrière au classement: Lille, Lyon, Monaco... et Montpellier, cinquième grâce à sa belle dynamique de quatre victoires consécutives.

Outre le niveau de jeu d'une équipe réputée rugueuse et qui leur donne souvent du fil à retordre, les stars du PSG devront à tout prix éviter les blessures qui ont tant handicapé le club cette saison. Leur dernier déplacement à la Mosson, où leur victoire 3-1 n'était arrivée que dans les dernières minutes, peut le leur rappeler: ils avaient à l'époque perdu Presnel Kimpembe et Idrissa Gueye. A quelques jours de la réception du Basaksehir Istanbul, une telle victoire à la Pyrrhus serait de mauvais augure...