Mercato : Mais que veut Depay ?

Reuters
"S'il jouait dans un plus grand club, cela serait mieux pour nous." Quand ce n’est pas lui qui le dit… En novembre dernier, Ronald Koeman, le sélectionneur des Pays-Bas, avait évoqué la situation de Memphis Depay. Un joueur, de son propre aveu, "très heureux à Lyon" mais qui n’a jamais caché qu’il ambitionnait de rejoindre un club plus huppé. Comme en août 2018, après un match de préparation contre Chelsea : "Demandez à n'importe quel joueur, nous voulons tous jouer dans les meilleurs clubs et les meilleurs championnats."

Aujourd’hui, Depay pense surtout à sa rééducation. Victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en décembre face à Rennes, il redoublait d’efforts pour réussir un pari un peu fou, celui de disputer l’Euro. Une compétition qu’il devrait finalement pouvoir jouer. Pas grâce à un rétablissement express, mais parce qu’elle a été reportée à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus. Une rééducation n qui est en tout cas suivie de très près par son président, qui ne cesse de répéter son envie de le prolonger.



Après l’avoir félicité pour ses efforts sur les réseaux sociaux, Jean-Michel Aulas s’en était d’ailleurs expliqué en conférence de presse le mois dernier : "Je suis intervenu sur Twitter pour encourager Memphis. Je suis hyper impressionné. C'était aussi un message pour lui dire qu'on discutait pour qu'il reste avec nous l'année prochaine et qu'il prolonge. C'est un message de conviction. Ce qu'il fait lors de sa récupération est exceptionnel. C'est une personnalité exceptionnelle. Il faut lui faire confiance."

Avec les compliments de "JMA"


Et Jean-michel Aulas en a remis une couche il y a quelques jours, lors du passage du Néerlandais au stade de l’OL. "Memphis, quel bonheur de te voir au sein de ta maison, le Groupama Stadium. Tu as l’air en pleine forme. Nous sommes tellement heureux de te voir avec nous ! Tu es l’inspiration de l’OL, de l’institution", écrivait-il ainsi sur son réseau social préféré, martelant "l'ambition d’être parmi les meilleurs en Europe avec notre leader". On ne sait pas encore si ces arguments, et tous ces compliments, vont faire mouche.

Dans sa quatrième saison lyonnaise, Depay avait débuté cet exercice 2019-2020 tambour battant (9 buts en championnat, 5 en Ligue des champions). Et celui qui a été nommé capitaine par Rudi Garcia lors de son arrivée en novembre semblait aussi de plus en plus impliqué. Reste à savoir dans quelle mesure sa grave blessure impactera son avenir, alors qu’il ne lui reste qu’une année de contrat à Lyon. Et qu’il est valorisé à au moins 50 millions d’euros selon l’Observatoire du football et Transfertmarkt.