Haaland, Fati, Cherki... Pourquoi les jeunes explosent de plus en plus vite ?

En entrant face à Osasuna le 31 août dernier, Ansu Fati a vu sa jeune carrière prendre un virage à 180 degrés alors qu’il ne disputait que ses premières minutes. A seulement 16 ans, le Bissau-Guinéen est devenu le plus jeune buteur de l’histoire du FC Barcelone après avoir profité des blessures de Lionel Messi et Luis Suarez. En l’espace de quatre mois, l’ailier est désormais intégré dans la rotation d’Ernesto Valverde, a obtenu la nationalité espagnole et a été sélectionné dans la foulée avec la Rojita. Un destin qui n’a tenu à rien mais aux conséquences énormes. Le Barcelonais n’est finalement que la dernière pépite du football mondial à exploser alors qu’il n’a même pas encore la majorité. Mais pourquoi ?

 Quand la pépite Ansu Fati relance le Barça !

Des nouveaux outils de performance

Au temps de nos parents et même lors de la dernière décennie, les jeunes pousses à rejoindre les équipes premières étaient peu nombreuses. La « normalité » consistait à ce qu'un joueur commence à faire ses gammes un peu après la majorité et a ensuite franchir les étapes. Mais les clubs ont fait le choix « d’investir » sur la formation. Que ce soit l’Olympique Lyonnais, le Barça ou même la firme Red Bull avec Leipzig et Salzbourg, tous ont compris l’importance de la formation et que cette dernière soit d’élite. En construisant le Groupama Stadium, Jean-Michel Aulas n’a pas fait que les choses en grand pour l’équipe première. Le centre de formation est à la pointe de la technologie avec des staffs étoffés et compétents. Non pas que ce n’était pas le cas avant mais la performance est désormais au centre du projet des clubs européens. La Masia n’est plus à présenter tant elle a été à l’origine de l’âge d’or du Barça de Pep Guardiola (Messi, Xavi, Iniesta…).

Les jeunes prêts de plus en plus tôt


Aujourd’hui, un jeune de 12 ans qui entre dans un centre de formation n’a pas la certitude de percer au haut niveau et ça ne date pas d’aujourd’hui. Mais il a désormais toutes les cartes en main pour y parvenir. Certains comme Fati ont besoin d’un coup du destin pour s’offrir une place au soleil. D’autres sont destinés à y arriver. Kylian Mbappé, même si Leonardo Jardim a mis du temps à lui accorder sa confiance à Monaco, est annoncé depuis ses 15 ans comme un futur crack. Depuis ses débuts en professionnel, on ne peut pas dire qu’il a déçu et c’est là qu’on en revient à cet aspect d’être façonné. Conscient de ses qualités, le Parisien a pu compter sur un entourage très présent et très protecteur pour le guider vers les sommets et lui permettre de ne se concentrer que sur le terrain. Dans l’éclosion d’un jeune joueur, la famille et/ou l’agent ont souvent un rôle primordial.

Une concurrence entre les grands clubs

Primordial dans le développement personnel du jeune joueur mais aussi dans le développement sportif. Expliquer les performances hors-normes d’Haaland depuis le début de la saison est compliqué car le Norvégien peut être en plein surrégime et ne confirmera peut-être jamais. Mais la concurrence accrue qui se déroule désormais entre les grands clubs européens pousse désormais ces derniers à lancer leur pépite de plus en plus tôt. Réputé pour son centre, l’OL a désormais le revers de ce succès. L’entourage des jeunes joueurs a des attentes de plus en plus grandes et de plus en plus vite et met clairement la pression sur les dirigeants.

En 2018, le club lyonnais n’a pas voulu céder au chantage de Willem Geubbels (16 ans) et l’ailier a pris la direction de Monaco. Le problème a failli se renouveler durant l’intersaison avec Ryan Cherki. Porté aux nues par toute la communauté lyonnaise, le meneur français est le dernier bijou de cette formation dite « à la lyonnaise ». Et face aux appels du pied de Manchester United et autres cadors, l’OL a été obligé de payer au prix fort son premier contrat professionnel. Mis sous pression, les clubs sont désormais moins frileux au moment de se demander si lancer un gamin de 16 ans dans le grand bain est une bonne chose. Car ils savent qu’ils sont rodés avant même d’avoir commencé et qu'ils peuvent représenter une véritable poule aux œufs d'or.