Samuel Chukwueze, golden boy en puissance !

Si Victor Osimhen régale en Ligue 1, un autre Nigérian de la même génération étonne en Espagne : Samuel Chukwueze. D'après certains observateurs, le joueur de Villarreal est même meilleur que le Lillois avec qui il a gagné la Coupe du Monde U17 en 2015. C'est dire à quel point le jeune attaquant est pétri de talent. Sa présence parmi les finalistes du dernier trophée Kopa le confirme. Il a été neuvième ex-aequo du classement mondial des meilleurs footballeurs de moins de 21 ans. Un rang que le natif de Umahaia ne doit pas au hasard. Depuis son arrivée en Espagne en 2017, le joueur de 20 ans a franchi les étapes à la vitesse grand V. Sur les pelouses de Liga, il se débarrasse de ses adversaires de la même manière. Cette saison, le petit ailier a été impliqué sur six buts (3 réalisations, 3 passes décisives) en championnat. Des chiffres dans la lignée de l'exercice précédent. Celui qui a découvert le monde pro à l'automne 2018 avait été décisif à sept reprises. Le point d'orgue de sa première saison au plus haut-niveau ? Un but et une passe décisive dans un match nul complètement fou ramené du Camp Nou par le sous-marin jaune (4-4). 18 mois avant cet exploit, le très précoce Samu évoluait en Juvenil B, la quatrième équipe du club. Un niveau qui ne collait pas aux qualités de celui qui a été surclassé trois fois en moins d'un an. Car en plus d'être efficace, le joueur formé à la Diamond Academy est multi-fonction. « C'est un gaucher qui peut jouer sur tous les postes offensifs » nous a avoué Gernot Rohr, son sélectionneur national. Cette polyvalence n'a pas échappé à l'entraîneur de Villarreal. Cette saison, il a dépanné partout.

Il tente d'imiter Robben


Si son présent est intéressant, son avenir est encore plus séduisant. Il est même tout tracé à en croire les prédictions de Gernot Rohr. « Il ira très très loin. Je pense qu'il va rejoindre un top club très rapidement. Je suis sûr qu'ils pensent à lui. Si ce n'est pas le cas, ils vont vite le repérer. Il a déjà le niveau pour y jouer » nous a confié l'homme qui l'a lancé sur la scène internationale en novembre 2018 dans un match contre l'Ouganda. Depuis, ce fan absolu d'Arjen Robben, dont il tente d'imiter la gestuelle, a participé à la CAN 2019. Son équipe y a décroché une médaille de bronze et lui a marqué lors du quart de finale contre l'Afrique du Sud. De quoi faire augmenter encore un peu plus sa valeur. Les dirigeants de Villarreal auraient déjà fixé le montant de sa clause de départ à en croire certaines rumeurs. Et il est élevé : 63 millions d'euros. Seul un club avec un gros budget pourra donc prétendre à son recrutement. Pour ce prix-là, il aura un joueur talentueux mais aussi un garçon agréable précise Gernot Rohr. « Quand je pense à lui, je vois tout de suite sa joie de jouer. C'est un plaisir de l'entraîner, je l'adore. Il est toujours enthousiaste, il apporte de la joie de vivre. Il est top, il est bon à la fois techniquement mais aussi dans l'état d'esprit. » Une qualité supplémentaire qui en fait « un symbole de la nouvelle génération nigériane » clame l'ancien entraîneur de l'OGC Nice. Un titre qu'il partage, comme l'attaque des Super Eagles avec Victor Osimhen.

>