Real Madrid : Zidane et Benzema saluent Ramos


Sergio Ramos laissera un héritage très important au Real Madrid. Devenu un élément vital puis un capitaine à l'aura incontestable au fur et à mesure de ses seize années passées du côté du Santiago Bernabeu, le leader défensif et moral du club merengue s'en est allé, ce jeudi. Marqué par cette fin, le natif de Camas a expliqué qu'il voulait rester au sein du Real mais un désaccord sur le contrat - il voulait deux ans, le Real a proposé un - a rendu l'histoire plus compliquée.

Pour Zidane et Benzema, Ramos est une légende


Ce jeudi, Zinédine Zidane a posté un message afin de saluer son ancien capitaine, avec lequel il a remporté 3 Ligue des Champions de façon consécutive (2016, 2017 et 2018) et deux Ligas (2017, 2020). "Légende. Ce fut un grand plaisir et un honneur de t'avoir eu comme coéquipier et comme joueur. Un grand capitaine pour l'histoire! Merci pour tout", a écrit sur Instagram le technicien français, qui a également évolué avec l'Andalou en 2005-2006 lors de sa dernière saison en tant que joueur. Coéquipier de Ramos depuis 2009 sous le maillot du Real Madrid, Karim Benzema n'a pas été indifférent au départ du central espagnol. Sur Twitter, il l'a salué de façon élogieuse : "Plus qu’un capitaine, mon ami, mon frère. Merci pour tous ces moments que nous avons vécus ensemble sur la route du succès pour le Real Madrid. Je te souhaite le meilleur, légende."

Quant à son futur, Sergio Ramos a reconnu qu'il ne savait pas encore quelle décision prendre, en écartant cependant deux destinations. "Nous n'avons jamais pensé à quoi que ce soit avec aucune équipe. Depuis janvier, quand je suis entré sur le marché, il y a eu quelques appels. Mais nous n'avons jamais eu en tête de quitter Madrid. À partir de maintenant, nous allons chercher une bonne option pour moi. Séville est mon deuxième club, mais à ce jour je n'envisage pas cette option, et eux non plus d'ailleurs. Barcelone ? C'est un non catégorique. C'est impossible que l'on me voit avec le maillot du Barça", a-t-il précisé en conférence de presse.

>