Poussif, le Barça se reprend avant Lyon

Reuters

Présent dans les tribunes du Camp Nou samedi, Bruno Genesio ne craindra sans doute pas plus le Barça qu'avant ce match de la 24e journée de Liga contre Valladolid. A trois jours du huitième de finale aller de Ligue des champions contre l'Olympique Lyonnais, mardi, l'ogre catalan n'a pas montré son visage le plus effrayant. Les Catalans se sont imposés (1-0) sur le plus petite des marques et sans forcer leur talent. Ils avaient certes peu de pression au classement (7 points d'avance) et le meilleur joueur du monde dans leurs rangs, mais ces ingrédients ne suffiront pas en C1 mardi.

Lionel Messi, qui était associé à Ousmane Dembélé, remuant pendant 70 minutes, et Kevin-Prince Boateng, toujours aussi peu à l'aise en numéro 9, a de nouveau été décisif pour le FCB. Le quintuple Ballon d'Or convertissait ainsi un penalty obtenu en fin de première période (1-0, 43e) par son compère Gerard Piqué, qui fêtait sa 300e apparition en championnat avec le Barça. En seconde période, c'est aussi lui qui, insaisissable balle au pied et lucide à la création, offrait plusieurs balles de but à Luis Suarez (73e et 90e+3). Messi ratait ensuite un nouveau penalty obtenu cette fois par Philippe Coutinho (85e) manquant l'opportunité d'inscrire un 23e but en championnat. 

Contre une équipe de Valladolid entreprenante et protégée par l'excellent gardien de but Jordi Masip, formé à la Masia, le Barça a finalement montré deux visages. Celui de la première période, poussif et emprunté sans Ivan Rakitic, Luis Suarez et Philippe Coutinho, et celui du second acte, avec une plus grande maîtrise technique et la capacité de semer la désolation dans les rangs adverses quand bon lui semblait. C'est sous cette dernière mouture que les joueurs d'Ernesto Valverde devront se présenter au Groupama Stadium mardi, sous peine d'être surpris par une équipe qui a fait chuter deux grands d'Europe cette saiso n: Manchester City et le Paris Saint-Germain.