Neymar a des soutiens de poids

Reuters

Si tout le monde lui reconnaît son talent, Neymar agace aussi beaucoup de l’autre côté des Pyrénées. L’attaquant du Barça serait ainsi accusé par de nombreux adversaires de tomber trop facilement dans la provocation. C’est ce que lui a encore reproché ce week-end un ancien de la maison blaugrana, Michael Laudrup, suite à la rencontre entre le club catalan et le promu Leganes disputée samedi (5-1).

Mais le Brésilien de 24 ans a pu compter sur le soutien de son entraîneur, Luis Enrique, qui a réagi à la polémique mardi en conférence de presse."Neymar joue de cette façon. C’est permis par le règlement. Peut-être devrions-nous plutôt attaquer les joueurs qui font des choses interdites (comprendre des fautes et des actes d’anti-jeu) ? Ce n’est pas répréhensible de faire des dribbles spectaculaires. Il pouvait surprendre par le passé, mais plus maintenant. Il y a beaucoup d’autres joueurs qui ont ce profil brésilien".

 

 

Diego Simeone le défend aussi

"C’est un joueur que j’aime."

Diego Simeone

Autre soutien de poids et plus inattendu pour Neymar, celui de Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atletico Madrid, pourtant plutôt habitué à mettre en valeur la combativité et le sens du sacrifice des joueurs. "Neymar a sa façon de jouer. Chacun a son propre style et son propre jeu. Je l’ai parfois critiqué, mais c’est un joueur que j’aime. Il prend du plaisir, il chante, il danse et… détruit ses adversaires. Vous pouvez continuer à le critiquer les gars, mais répondez où vous devez répondre (à savoir sur le terrain)".    

Pour El Cholo, cité en conférence de presse par la presse espagnole, Neymar est même "un joueur extraordinaire. Il a trouvé à Barcelone un endroit pour exprimer tout son talent. Il a cette qualité qui lui permet de réaliser ce genre d’actions. J’adore". Beau joueur, l’Argentin ne manquera pas cependant de remonter à bloc ses Colchoneros pour tenter de stopper par tous les moyens le Brésilien lors du choc entre le Barça et l’Atletico prévu mercredi soir au Camp Nou.  

Plutôt connaisseur en termes de technique individuelle, Zinedine Zidane est lui aussi passé outre son statut d'entraîneur de l'ennemi juré, le Real Madrid, pour voler au secours du Brésilien. "Son football n’est pas une provocation. Chacun interprète le football comme il pense et lui fait des choses que beaucoup ne peuvent pas faire. Il faudrait lui demander à lui, mais pour moi ce n’est pas du tout de la provocation", a ainsi lâché Zizou en conférence de presse. 

 

 


>