Les chantiers qui attendent Quique Setien au Barça

Après plusieurs jours d’attente, le verdict est tombé tard lundi soir. Le FC Barcelone a mis fin à la mission d’Ernesto Valverde en tant qu’entraineur principal. Les dirigeants catalans ont tourné la page du technicien basque et en ont immédiatement ouvert une nouvelle avec l’intronisation de Quique Setien comme le nouveau coach de l’équipe. À 61 ans, ce dernier se voit propulsé subitement au-devant de la scène avec le premier défi important de sa carrière. Il a de quoi l’aborder avec excitation, ambition mais aussi peut-être de l’appréhension.

Car il n’est jamais facile de prendre les rênes d’un club aussi prestigieux que le Barça et encore moins en cours de route. Cet amoureux du beau jeu déborde assurément d’idées et il y a fort à parier qu’il va tout faire pour les appliquer du côté du Camp Nou. Cependant, ses plans se heurtent d’entrée à une impérativité : celle d’être performant rapidement. Les premiers matchs vont certainement apporter une réponse concernant la compatibilité entre ce qu’il compte mettre en place et l’enchainement les bons résultats. Et en attendant, on peut déjà énumérer les différentes tâches importantes qui l’attendent en terre catalane. Celles pour lesquelles il a certainement été choisi.

Ramener la confiance dans le groupe


Le Barça reste actuellement sur un revers contre l’Atlético Madrid en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne. C’était le premier depuis le 2 novembre dernier (contre Levante). Cependant, sur les cinq dernières rencontres que les Blaugrana ont disputé, ils n’ont signé qu’un seul succès (face à Deportivo Alaves). Face à cette série d’accrocs, et même si l’équipe reste leader de la Liga et toujours en course en Ligue des Champions et en Copa Del Rey, le moral des troupes a assurément été touché. Il incombe au nouvel entraineur d’y remédier. Par un discours mobilisateur, par des paroles rassurantes mais aussi en convainquant son vestiaire que son projet est solide et qu’il est en mesure de ramener le club au sommet pour peu que tout le monde le suive.

Redonner au Barça un style qui correspond à son ADN


Ce n’est assurément pas la priorité du moment, mais on imagine mal Quique Setien se détourner de ses préceptes de jeu dès sa prise de fonction. L’ancien coach du Bétis de Séville n’a jamais dérogé à ses principes et il y restera probablement fidèle au Barça. Cela tombe bien, sa philosophie de jeu correspond bien à celle que prône le club, ou a prôné plus précisément. Car depuis plusieurs saisons, et même s’il y a eu des campagnes très abouties, l’équipe première n’a pas affiché un visage à même de séduire ses socios les plus fidèles. Après le départ de Pep Guardiola, aucun coach n’a vraiment réussi à faire évoluer l’équipe avec un style qui correspond à son ADN : ce jeu porté vers l’avant, fait d’une touche de balle et un pressing constant et étouffant à la perte du cuir. Il n’est pas sûr que Quique Sétien va relever le défi, mais on peut être certain qu’il va essayer.

Quique Setien doit trouver la bonne formule en attaque


Quique Setien ne débarque pas dans des conditions optimales au Barça. Quoi de plus normal quand il y a un changement de la barre technique en plein milieu de la saison. Cela étant, en plus de la (semi) crise des résultats, il est aussi confronté à quelques défections au sein de son équipe. Il sera notamment privé de Luis Suarez jusqu’à la fin de la saison. L’Uruguayen est un élément essentiel du onze de départ blaugrana. Valverde avait comme mission de trouver la solution pour faire briller l’équipe sans El Pistolero, avant de refiler la patate chaude à son successeur. L’ancien coach du Bétis peut compter sur les Français Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann pour lui faciliter la tâche et explorer les différentes options dans ce secteur. Enfin, on peut imaginer que le rôle de Lionel Messi, le capitaine et star incontournable de l’équipe, devrait être prépondérant dans cette entreprise. Car si Quique Setien n’est pas du genre à se faire dicter les choix par les joueurs, aucun entraineur n’a réussi au Barça sans bénéficier de l’assentiment total de la Pulga.

Anticiper les départs des anciens


C’est la moins urgente des tâches qui se présente à Quique Setien, mais peut-être pas la moins importante. Ayant signé jusqu’en 2022, le coach espagnol est parti pour rester un bon moment à Barcelone, si tout va bien. Ainsi, il est dans l’obligation de préparer les campagnes à venir, tout en s’attelant à ce que celle en cours soit la plus réussie possible. Cela passe par la planification et la préparation d’un groupe. Il n’est pas le responsable du recrutement, et en ce sens il n’a pas le monopole sur les mouvements qui pourraient se produire. Mais, avec son équipe actuelle, il peut au moins anticiper un changement d’ère en offrant du temps de jeu à ceux qui seront amenés à jouer plus souvent dans le futur. Bientôt les Piqué, Busquets, Suarez et cie ne seront plus au club, et il semble important de préparer la relève pour ne pas être confronté à un changement de cycle trop brutal.