La Liga - Barça-Atlético : La revanche de Suarez ?

Panoramic

"Nous étions partenaires. Aujourd'hui, rivaux. Mais toujours amis." Le Barça n’a pas oublié Luis Suarez. Le club catalan a publié ce message sur les réseaux sociaux vendredi, à la veille de son grand retour au Camp Nou, en légende d’une photo de l’Uruguayen tout sourire sous le maillot barcelonais aux côtés de son grand ami Lionel Messi, ainsi que d’Ansu Fati et Jordi Alba.



Après six saisons au club, avec à la clé, entre autres, quatre titres de champion d’Espagne et une Ligue des Champions, il avait pourtant été poussé vers la sortie à l’intersaison, le nouvel entraîneur Ronald Koeman lui signifiant rapidement qu’il ne comptait pas sur lui. Mais il a vite rebondi à l’Atlético, et inscrit 19 buts en Liga avec le club madrilène, toujours leader avant d’aller défier le FC Barcelone dans son antre samedi après-midi (16h15 - beIN SPORTS 1).

Et si un hommage pourrait lui être rendu au Camp Nou, il ne doit pas faire oublier l’importance de ce match pour les deux formations. En cas de succès, les Colchoneros, qui comptent deux points d’avance sur le Real Madrid et le Barça à quatre journées de la fin, écarteraient peut-être définitivement un concurrent au titre. Et si ce sont les Catalans qui l’emportent, tout serait relancé, et ils pourraient occuper la première place à égalité avec le club merengue en cas de victoire des hommes de Zidane dimanche soir (21h) contre Séville, dans un autre choc du Top 4.

 

Troisième meilleur buteur du Barça


Luis Suarez a donc la possibilité de faire très mal à son ancien club, dont il est le troisième meilleur buteur de l’histoire avec 198 réalisations, mais aussi de "rentrer dans l’histoire de l’Atlético", comme il le confiait à son arrivée. Et vu la manière dont il est parti, et même si le Barça a depuis changé de président, il pourrait être particulièrement revanchard samedi après-midi, lui qui était forfait à l’aller après avoir été touché par le Covid.

"Ce qui m'a vraiment dérangé, c'est qu'ils me disent que j'étais vieux et que je ne pouvais plus jouer au haut niveau, être à la hauteur d'une grande équipe. C'est ça qui m'a déplu", racontait-il ainsi à France Football en février. A 34 ans, il montre en tout cas, semaine après semaine, qu’il est encore performant. Et il pourrait bien le rappeler au club catalan…


Luis Suarez, la revanche du Pistolero : 

 


>