La Liga - Avec Salisu, Rennes a peut-être raté le gros lot

Panoramic

Tout a tourné très vite pour Mohammed Salisu, qui n'a pas fait semblant. Pas une minute de jeu à Valladolid la saison dernière, en Liga, pour le jeune défenseur central ghanéen (21 ans), quasiment pas une... de ratée lors de cet exercice 2019-2020. Titulaire lors du premier match remporté sur le terrain du Betis (1-2), il n'avait manqué avant le confinement que 65 petites minutes sur un total de 2 430 ! Depuis, le rythme effréné a conduit son coach Sergio Gonzalez à le ménager un peu, ne le faisant jouer qu'un match sur les trois derniers en championnat. Malgré tout, il n'en reste pas moins sur le podium des défenseurs ayant bloqué le plus de tirs (28, derrière les 29 de Gabriel Paulista et Ruben Vezo). On a donc compris l'idée : Mohammed Salisu, en un éclair, est devenu incontournable au sein du club de Ronaldo.

Si Valladolid est quatorzième au classement, les Pucelanos affichent en revanche la septième défense de Liga (seulement quatre buts encaissés de plus que le Barça). « Pour de nombreux fans et observateurs, il est devenu la révélation en Espagne, clame le journaliste local Gonzalo Castro (ABC), interrogé par Footmercato.net. Nous nous souviendrons toujours qu'il a fait ses débuts à Valladolid, ce sera dans l'histoire du club. J'espère qu'il restera longtemps, mais c'est impossible. Quoi qu'il fasse, ce sera toujours sa maison. » Son formateur espagnol exilé au Ghana, Fran Castano, n'y va pas par quatre chemins (pour Tribalfootball.com) : « Il deviendra un des meilleurs défenseurs centraux africains, et si tout va bien, il peut jouer dans une des dix meilleures équipes du monde. »

Les cadors espagnols le suivent évidemment de près, à commencer par le Real, mais c'est l'Atlético qui serait le mieux engagé. Plus à l'aise techniquement que physiquement malgré ses 1,91 m, son profil rayonne dans une équipe qui défend bas. D'abord cantonné au marché espagnol, c'est vite l'Europe entière qui s'et penchée sur son cas, et notamment Rennes qui avait trouvé un accord le mois dernier. Peine perdue, celui-ci a été rompu. Désormais, c'est la Bundesliga ou surtout la Premier League qui viennent sérieusement aux nouvelles, avec Southampton ou Everton notamment (Manchester United a aussi déjà été évoqué). En conférence de presse, le président du Stade Rennais, Nicolas Holveck, a d'ailleurs confirmé que Mohammed Salisu rêvait de l'Angleterre. Même si, selon L'Equipe, les dirigeants bretons n'auraient pas encore dit leur dernier mot sur le dossier...



>