FC Séville : Ocampos, une métamorphose andalouse

Petit à petit, Lucas Ocampos franchit les obstacles dans sa nouvelle vie. Transféré pour environ 15 millions d’euros de l’Olympique de Marseille au FC Séville cet été, l’Argentin s’est très rapidement imposé au sein de sa nouvelle formation. Après deux bonnes saisons avec les Phocéens, le natif de Quilmes a en effet été sacrifié par la direction olympienne pour renflouer les caisses vides, alors que l’intéressé se voyait, de son propre aveu, rester et même prolonger dans le sud de la France. Rapidement passé à autre chose, son adaptation en Andalousie a été des plus express.


Si ses débuts dans le championnat espagnol sont plutôt timides, Ocampos n'a pas mis longtemps pour être décisif, avec un premier but à Eibar malgré la défaite (3-2). Depuis, l’ancien de River Plate a enchaîné et compte désormais cinq buts et une passe décisive en 13 apparitions sous ses nouvelles couleurs. « Je suis très agréablement surpris par ses débuts. Il est immédiatement devenu un joueur important pour l’équipe et il est très efficace. Dans le registre offensif, je pense que c’est le joueur le plus important de l’équipe », analyse Benjamin Da Silva, journaliste spécialisé dans la Liga chez beIN SPORTS.

La Liga, l’Argentine… rien ne résiste à Ocampos


Les premiers mois du natif de Quilmes ne cessent d’impressionner de l’autre côté des Pyrénées. L’Argentin a même rapidement eu l'honneur de faire la Une d’Estadio Deportivo avec le titre : « Ocampos, la locomotive imprévisible. » Si sa combativité sur le terrain plait, ce sont surtout ses qualités offensives qui ressortent. « C’est une des sensations de ce début de Liga, il est quasiment dans l’équipe-type du début de saison », juge d’ailleurs Benjamin Da Silva, interrogé au sujet de celui dont la clause libératoire est désormais estimée à 70 millions d’euros. Forcément ses bonnes sorties avec l’équipe de Julen Lopetegui, actuellement 3eme derrière le duo Barcelone - Real Madrid, ont attiré l’attention.


Et notamment celle de Lionel Scaloni, le sélectionneur de l’Argentine, qui l’a convoqué en octobre, puis en novembre. Pour ses premières sélections, Ocampos a inscrit deux buts, contre l’Allemagne (2-2) et l’Equateur (6-1), et a pleinement participé au succès de l’Albiceleste contre le Brésil (1-0). « En sélection, c’est dans le prolongement de ce qu’il fait à Séville. Il apporte beaucoup. Même Messi, après le dernier match contre le Brésil, a dit qu’Ocampos leur avait fait un bien fou », résume Benjamin Da Silva. Ce dimanche soir (21h00, sur beIN SPORTS 2), l’Argentin sera une nouvelle fois à surveiller de près lors du déplacement des siens à Osasuna.