FC Barcelone : Arda Turan, le banni catalan

Panoramic

Pour la dernière fois de sa carrière, Arda Turan va être écarté du groupe barcelonais. Ce mardi, il ne sera pas sur la feuille de match contre l'Atlético Madrid, le club où il s'est révélé. Comme si cette rencontre permettait au Turc de boucler la boucle. Le contrat de cinq ans signé par l'attaquant en 2015 touche à sa fin. Son calvaire aussi. L'ailier n'a jamais eu l'opportunité de s'illustrer sous le maillot blaugrana. Vainqueur de la Coupe d'Espagne et de la Ligue Europa avec l'Atlético Madrid, le finaliste de la Ligue des Champions 2014 a été prisonnier d'un bail longue durée qui ne lui a jamais permis de confirmer au plus haut niveau. Le 1er juillet, il sera enfin libre.

Arda Turan n'a plus joué 20 matchs en une saison depuis 2015

Dès son arrivée, il a dû attendre six mois avant de postuler à une place dans le groupe professionnel barcelonais. Quand il a été transféré pour 34 millions d'euros de l'Atlético Madrid au Barça, le club catalan avait l'interdiction d'enregistrer de nouveaux joueurs en raison d'une infraction aux règlements de l'UEFA. Une sanction qui l'a stoppé dans son élan. Depuis son départ des Colchoneros en 2015, le joueur turc le plus cher de l'histoire n'a jamais dépassé les 20 matchs de championnat en une saison. Un chiffre qui fait mal. Même si ses débuts au Camp Nou ont été jugé intéressants, son irrégularité et son comportement l'ont lentement poussé vers le banc puis la réserve du Barça.

Pour justifier son sort, celui qui a marqué 15 buts en 55 apparitions toutes compétitions confondues avec Barcelone a trouvé un coupable : Ernesto Valverde. Récemment, il avait profité d'un live Instagram pour l'accusé de l'avoir écarté du groupe professionnel malgré des prestations intéressantes. « Je n'étais pas triste quand j'ai quitté Barcelone. Si j'avais échoué, j'aurais pu l'être, mais Valverde ne m'a pas laissé une minute pour jouer. C'est moi qui avais donné le plus de passes décisives à Messi et Suarez la saison précédente. »


En Turquie, son tempérament sanguin lui a fait du tort

S'il parle de départ de Barcelone, c'est parce qu'il a été exfiltré vers son pays natal pour se relancer. En vain. Son prêt de deux ans et demi a été stoppé avant son terme. Dans une équipe de Basaksehir qui a profité de son expérience pour s'établir comme un club important dans le championnat turc, Arda Turan a plus fait parler de lui pour ses mésaventures extrasportives que pour ses exploits sur le terrain.

En Turquie, le banni barcelonais n'a marqué que deux buts en trois saisons. Surtout, il a été handicapé par des blessures et des sanctions. Le joueur de 33 ans a écopé de 16 matchs de suspension pour avoir bousculé un arbitre mais aussi condamné à deux ans et huit mois de prison avec sursis pour l'agression d'un chanteur dans une boîte de nuit. Pas vraiment de quoi rassurer les clubs qui pourraient être intéressés par son recrutement durant l'été.

Le Barça craque et perd gros à Vigo !