Barça : Busquets, l’insubmersible

Panoramic
On a l’impression qu’il joue depuis une éternité. Et pourtant, Sergio Busquets n’a que 31 ans (et bientôt 32). Homme d’un seul club, le FC Barcelone, il s’est forgé un sacré palmarès depuis ses débuts en Liga, en septembre 2008, et sa première cape en sélection espagnole quelques mois plus tard. Trois Ligues des champions, autant de Coupes du monde des clubs et de Supercoupes d’Europe, huit Ligas, 6 Coupes du Roi et le même nombre de Supercoupes d’Espagne, plus une Coupe du monde et un Euro avec la Roja. Rien que ça.
 

Il n’hésite pas à critiquer sa direction


Et s’il a pu quelque peu perdre de sa superbe ces dernières années, Busquets reste toujours incontournable au Barça. Et l’un des premiers noms que Quique Setien inscrira sur la feuille de match samedi soir (22h), à l’occasion du déplacement du club catalan à Majorque pour la reprise de la Liga, arrêtée depuis début mars en raison de la pandémie de coronavirus. Avant cette interruption forcée, le milieu de terrain avait rappelé à son club qu’il était bien l’un des principaux cadres de l’équipe, critiquant, comme son capitaine Lionel Messi, les choix de sa direction. "Nous n’avons pas un effectif très conséquent, et c’est malheureusement ainsi que les choses ont été planifiées", avait-t-il lancé à la Movistar après le match nul à Naples en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions (1-1).
 

L’éloge de Del Bosque


Car Busquets, sous contrat jusqu’en 2023, est une institution au FC Barcelone, lui qui est le cinquième joueur à y avoir disputé le plus de matchs (derrière Xavi, Messi, Iniesta et Puyol). Même s’il n’a pas toujours été traité comme il le méritait. Son utilisation par Luis Enrique ne lui a ainsi pas toujours de s’exprimer au mieux. Et il a aussi connu quelques absences par la suite. Pas de quoi ébranler son inamovible statut. L’ancien du Barça B, que Pep Guardiola avait promu en équipe première, n’est ainsi pas le joueur le plus médiatique. Mais sans doute l’un des plus importants à son poste. Invité de la Cadena SER, Vicente Del Bosque a rappelé à quel point Busquets était indispensable. "Si j'étais réincarné dans un autre joueur, ce serait Busquets", a ainsi avoué l’ancien sélectionneur espagnol.

>