Rugby Championship - La Nouvelle-Zélande sans Whitelock pour la fin du tournoi

La Nouvelle-Zélande devra faire sans son capitaine Sam Whitelock pour le reste du Rugby Championship. Présent lors de la victoire inaugurale (57-22) contre l’Australie à la mi-août, le deuxième ligne a dû renoncer à la seconde rencontre face aux Wallabies, également remportée (38-21) dimanche dernier par les hommes de Ian Foster. La raison ? Il se trouvait aux côtés de sa femme pour assister à la naissance de leur troisième enfant. Sa petite Penelope ayant agrandi la famille Whitelock la semaine dernière, l’international néo-zélandais aux 127 capes prétendait à un retour en sélection pour la dernière journée du Rugby Championship le 2 octobre sur la Gold Coast face à l’Afrique du Sud. « Cependant, le moment de l'arrivée (du joueur dans le Queensland) signifiait que Whitelock aurait terminé sa quarantaine de deux semaines sans assez de temps pour qu’un joueur se prépare en toute sécurité à jouer », développe la Fédération néo-zélandaise de rugby dans un communiqué.


Mo’unga sera bien là


Censé arriver dans le Queensland mardi, l’ancien élément des Crusaders aurait vu sa quatorzaine se terminer le 28 septembre, ce qui ne lui aurait laissé que quatre jours pour préparer ce choc contre les Springboks. « Il rejoindra l'équipe des All Blacks pour la tournée dans l'hémisphère nord », ajoute la Fédération. Tournée au cours de laquelle les hommes en noir affronteront les Etats-Unis (24 octobre) à Washington, le pays de Galles à Cardiff (31 octobre), l’Italie à Rome (6 novembre), l’Irlande à Dublin (14 novembre) et la France (20 novembre) au Stade de France. Le demi de mêlée Aaron Smith et le demi d’ouverture Richie Mo’unga ont également dû quitter le groupe après le premier match contre l’Australie pour les mêmes raisons. Mo’unga a été jugé plus apte à se préparer dans les temps après sa quatorzaine et sera bien présent le 2 octobre contre l’Afrique du Sud. Aucune information n’a été communiquée à propos de son coéquipier.

>