Rugby Championship (J5) : Les All Blacks s'imposent in extremis en Australie

Panoramic


Les All Blacks se sont fait très peur ! Un peu moins de deux semaines après avoir renoué avec la victoire face à l’Argentine, les joueurs d’Ian Foster ne sont pas passés loin de retomber dans leurs travers sur la pelouse du Marvel Stadium de Melbourne. Une rencontre d’ouverture de la 5eme journée du Rugby Championship que la Nouvelle-Zélande a pourtant entamé le pied au plancher. Dès la 4eme minute, Samisoni Taukei’aho a tiré le maximum d’un ballon porté rondement mené pour aplatir le premier essai de la rencontre, transformé par Richie Mo’unga. Le numéro 10 des All Blacks a ensuite assuré au pied après un échec de Jordie Barrett pour donner dix longueurs d’avance aux Néo-Zélandais au quart d’heure de jeu. C’est alors que les Wallabies ont commencé à émerger. Alors que David Havili puis Sam Cane ont dû céder leur place sur protocole commotion, Bernard Foley a débloqué le compteur australien sur pénalité à la 18eme minute avant qu’Andrew Kellaway ne croit avoir marqué le premier essai de son équipe. Toutefois, la vidéo a démontré que le ballon n’a pas pu être aplati. Ce n’était toutefois que partie remise. Maintenant la pression sur la défense des All Blacks, les joueurs de Dave Rennie ont presque réussi à marquer sur un ballon porté mais, dans un deuxième temps, Rob Valetini est allé à dame puis Bernard Foley a passé la transformation pour égaliser.

Les Wallabies trop indisciplinés


Une action sur laquelle Dalton Papali’i a également écopé d’un carton jaune. Une supériorité numérique dont les Wallabies n’ont toutefois pas profité. Pire encore, ils ont à leur tour écopé de deux cartons jaunes en quelques secondes. Tout d’abord, Tom Wright a été sorti dix minutes pour une faute cynique puis Darcy Swain, entré en jeu quelques instants plus tôt pour pallier la blessure de Rob Leota, a retrouvé le banc de touche pour une intervention irrégulière sur Quinn Tupaea, blessé et remplacé par Beauden Barrett. Le score n’a toutefois pas bougé jusqu’à la pause mais les All Blacks sont revenus sur la pelouse avec d’autres intentions. Profitant d’une perte de balle australienne dès les premiers instants du deuxième acte, Brodie Retallick a combiné avec Samisoni Taukei’aho, qui est allé inscrire un doublé en solo, Richie Mo’unga passant la transformation. Si Bernard Foley a rapproché l’Australie à quatre longueurs sur pénalité, l’indiscipline a encore fait mal. Pour avoir écroulé un maul, Jake Gordon a écopé à son tour d’un carton jaune à la 51eme minute. Une supériorité numérique dont les All Blacks ont profité à plein avec des essais de Richie Mo’unga puis de Will Jordan. A 25 minutes du terme de la rencontre, la Nouvelle-Zélande a pu compter 18 points d’avance. Mais l’entrée en jeu de Nic White juste avant cette deuxième réalisation en trois minutes a métamorphosé le jeu des Wallabies.

Les All Blacks n’ont jamais cessé de pousser


Plus conquérants face à des Néo-Zélandais moins sereins, Andrew Kellaway a profité d’une passe après-contact de Bernard Foley pour réveiller le public de Melbourne à l’heure de jeu. L’arrière australien y est allé de son doublé six minutes plus tard. La seule réaction néo-zélandaise a été une pénalité longue distance de Richie Mo’unga. Pete Samu a alors rendu fou ses supporters en permettant aux Wallabies d’égaliser à sept minutes du terme de la rencontre. C’est alors Nic White, aux abords de la ligne médiane, qui a permis à l’Australie de passer devant pour la première fois du match à deux minutes de la sirène. Face à une équipe de Nouvelle-Zélande déchaînée, les Australiens ont tenu bon et poussé à la faute leurs adversaires. C’est alors que Bernard Foley a joué avec le feu et s’est brûlé. Tentant de gagner du temps, l’ouvreur des Wallabies a retardé le moment de jouer cette pénalité malgré les commandements de l’arbitre de la rencontre, le Français Mathieu Raynal. A force de voir le demi d'ouverture australien trop tarder, ce dernier a finalement ordonné une mêlée pour la Nouvelle-Zélande, qui a ainsi eu une balle de match. A force de repousser les charges, la défense australienne s’est consumée et, décalé par Will Jordan, Jordie Barrett a aplati l’essai de la gagne pour les All Blacks (37-39), qui s’assurent de conserver la Bledisloe Cup.

RUGBY CHAMPIONSHIP / 5EME JOURNEE
Jeudi 15 septembre 2022
Australie - Nouvelle-Zélande : 37-39

Samedi 17 septembre 2022
21h10 : Argentine - Afrique du Sud

Classement
1- Nouvelle-Zélande 14 points
2- Australie 10
3- Afrique du Sud 9
4- Argentine 9

>