Sneijder dit stop

Reuters

Arjen Robben, Robin Van Persie et maintenant Wesley Sneijder. C'est décidément une page qui se tourne, cet été, pour le football néerlandais. A 35 ans, l'ancien n°10 des Oranje, qui détient le record de sélections dans son pays (134 capes), a décidé de dire stop, après deux expériences qui ne laisseront pas un grand souvenir, du côté de Nice et d'Al Gharafa.

D

 

Formé à l'Ajax, comme tant d'autres pépites hollandaises, Sneijder aura ensuite fait le bonheur du Real Madrid, de l'Inter Milan et de Galatasaray. C'est avec les Nerazzurri qu'il aura connu sa meilleure saison (2009-2010), sous les ordres de José Mourinho, avec la conquête d'un fabuleux triplé: Serie A, Coupe d'Italie et Ligue des champions, avec l'élimination du grand FC Barcelone de Pep Guardiola en demi-finales, et la victoire en finale contre le Bayern Munich (2-0). Sneijder terminera d'ailleurs meilleur passeur de la compétition.

Cette année-là, Sneijder, avec ses 5 buts, emmènera également les Pays-Bas en finale de la Coupe du monde, et sera proche de remporter le Ballon d'Or, sans une réforme du processus de vote. Avec le système encore en vigueur l'année précédente, c'est à dire en se basant uniquement sur les votes des journalistes, ce pur n°10 aurait reçu la distinction individuelle suprême. Au lieu de quoi, en ajoutant les votes des joueurs et des capitaines, il a terminé quatrième du scrutin, au pied d'un podium composé par Lionel Messi, Xavi et Andres Iniesta. Le Ballon d'Or aurait donné une dimension supplémentaire à un palmarès également riche de titres de champions aux Pays-Bas, en Espagne et en Turquie, soit à peu près partout où il est passé.