L'OM n'y est pas arrivé non plus

L’effet, très rare cette saison pour le PSG, est à peu près le même qu’au match aller au Parc: l’OM a fait souffrir le triple champion de France en titre dans les grandes largeurs. De manière encore plus inattendue qu’au mois d’octobre, au vu de l’écart grandissant qui s’est creusé entre Marseille et Paris depuis plus de quatre mois, les Olympiens ont livré (par voie de conséquence) une de leurs plus belles prestations de la saison. Ça n’a pas suffi pour battre le PSG. Ni même pour lui arracher un point, les joueurs de Laurent Blanc s’imposant 2-1.

"On a été solides défensivement, mais on paie cash face à de grandes équipes, regrette le buteur marseillais Rémy Cabella sur Canal+. On peut être déçus, on perd encore à domicile et c’est frustrant. Il faut s’accrocher pour remonter. On a fait le travail qu’il fallait, mais pour gagner il faut marquer, concrétiser. On n’a pas mis nos quelques occasions… On pouvait gagner, on s’est donnés à fond. C’est dommage, il faut s’accrocher." Marseille a effectivement eu sa chance pour prendre l’avantage 2-1, en dépit d’un Thiago Silva très consistant.

Thiago Silva: "Si on termine sans défaite, ce sera magnifique"

Paris a marqué très vite par Ibra, dès la deuxième minute de jeu (0-1), mais l’OM a eu le mérite de se remettre dedans après un bon quart d’heure de latence, où Angel Di Maria aurait pu doubler la mise (11e). Après des occasions franches de Djadjédjé (20e) et Barrada (22e), Cabella a égalisé assez rapidement (1-1, 25e). Alors que Lucas Moura, dans une position similaire à Di Maria, aurait aussi pu marquer pour le PSG (32e), c’est en fin de première période que Michy Batshuayi a failli permettre à Marseille de mener 2-1. Mais Maxwell a sauvé sur sa ligne (41e)… En début de seconde période, les Parisiens étaient encore à côté de leurs pompes. Mais l’OM n’a plus vraiment eu d’occasions, au contraire ce sont Serge Aurier (55e) puis Ibra (61e) qui ont manqué de justesse face au but.

Pas Di Maria, clinique à la 71e minute (1-2). La dernière occasion a été pour Georges-Kévin Nkoudou, qui a trop croisé son tir à la dernière minute (89e). "C’était un bon match, ils ont fait beaucoup d’efforts et nous aussi, estime Thiago Silva. On gagne encore, on est très contents et il faut continuer avec concentration et humilité pour très bien finir. Ce match a fait plaisir à tout le monde. Si on continue comme ça, on peut terminer la saison sans défaite. L’objectif, c’est d’être champions, mais si on y arrive, ce sera magnifique." Au-delà de la scène française, le retour de Marco Verratti sera primordial pour Chelsea. Il aurait pu tenir la dragée haute à Lassana Diarra, dans un fauteuil au milieu dès son retour de blessure.


>