Lacazette encore dans le dur

Icon Sport

Il n’y a pas eu de miracle. La faute notamment à Benjamin Lecomte, le portier lorientais, qui s’est interposé à deux reprises, coup sur coup, sur les tentatives d’Alexandre Lacazette repoussant notamment la deuxième sur le poteau avant de voir le ballon flirter avec la ligne. Le buteur lyonnais venait de voir passer là sa meilleure occasion de fêter sa toute fraîche prolongation de contrat de la meilleure des façons.

Car Hubert Fournier avait vu juste lorsqu’il avait assuré que cette signature n’allait pas agir sur l’état de forme de son joueur vedette comme un "claquement de doigts". Si l’international tricolore a fait preuve d’un bel état d’esprit sur le terrain, se montrant disponible et ne rechignant pas aux tâches défensives, il a toutefois semblé bien loin de son meilleur niveau, les quatre semaines de préparation depuis sa reprise le 7 juillet n’ayant pas suffi.

La soirée du meilleur joueur de Ligue 1 de la saison passée aurait certes pu encore plus mal tourné. La faute à un choc avec Benjamin Lecomte dans un duel aérien qui l’a obligé à quitter la pelouse à la 86e minute et ainsi laisser ses coéquipiers à 10 pour les dernières minutes. "J’ai le dos bloqué", a indiqué le natif de Lyon à son banc avant de regagner les vestiaires. Mais à en croire Hubert Fournier, qui n’a pas manqué de regretter son absence "alors qu’on poussait sur la fin", il y aurait plus de peur que de mal. "Ça n’a pas l’air trop méchant", a-t-il en effet relativisé au micro de Canal+ après la rencontre. C’est déjà ça…