Euro 2022 : Les Pays-Bas en route pour le doublé ?

Panoramic
Les tenantes du titre vont-elles réaliser le doublé ? Les Pays-Bas, sacrés en 2017, s'avancent avec un statut à assumer dans ce groupe C de l'Euro 2022. Les joueuses dirigées par Mark Parsons ont su gagner en expérience lors des dernières saisons et après avoir su disposer du Danemark il y a 5 ans en finale du tournoi européen (4-2), l'actuelle 5ème nation FIFA tentera de conserver son titre en Angleterre. Dans cette optique, elle sera notamment portée par Vivianne Miedema qui enchaîne les records avec Arsenal et totalise près de 100 buts (92) en 109 sélections. Ce tournoi sera également une opportunité de rebondir après la défaite en finale de la dernière Coupe du monde face aux États-Unis (2-0).

La Suède pour enclencher une belle dynamique ?


Médaillée d'argent aux Jeux olympiques de 2021 suite à sa défaite face au Canada (1-1 ; 3 tirs au but à 2), la Suède traverse une longue période de disette concernant l'Euro. Lauréate de la compétition en 1984, lors de la première édition, la Suède n'a plus remporté le tournoi depuis malgré une présence en quarts de finale de la compétition il y a 5 ans et surtout, une finale perdue face à l'Allemagne, en 2001 (1-0). L'occasion sera belle d'enclencher une belle dynamique même si cela démarrera fort : une opposition face aux Pays-Bas est au programme, dès le 9 juillet.

L'expérience pourra-t-elle être un atout du côté de la Suisse ? Débutantes dans l'Euro en 2017, les Suissesses n'avaient pu passer la phase de groupes. Depuis, elles n'ont participé à aucun tournoi majeur et ont même dû passer par les barrages face à la République tchèque (2-2, 3-2 aux tirs au but) afin d'obtenir un billet pour ce tournoi en Angleterre.

Dernière équipe en lice dans ce groupe C, le Portugal, lui, débutera justement l'aventure face à la Suisse, le 9 juillet. La formation entraînée par Francisco Neto n'aura pas forcément de bases solides sur lesquelles s'appuyer étant donné que lors de la dernière édition de la compétition, la sélection n'avait pu franchir la phase de groupes. Entre 2001 et 2017, le Portugal n'avait d'ailleurs disputé aucun tournoi majeur.


>