Euro 2016 : Le Pays de Galles tout feu tout flamme

BPI / Panoramic

Avec une seule défaite lors des éliminatoires, lors de l’avant-dernière journée (contre la Bosnie, 2-0), les Gallois ont été proche de créer la surprise en devançant la Belgique. Finalement deuxième à deux points des Diables Rouges, le Pays de Galles a atteint son but tant attendu que même la légende Ryan Giggs n’avait su obtenir : participer au premier Championnat d’Europe de son histoire.

Il faut remonter loin, très loin, à la Coupe du Monde 1958 exactement, pour retrouver trace des Gallois en phase finale d’une compétition majeure. Dans la poule B, les coéquipiers d’Aaron Ramsey croiseront le fer avec leurs voisins anglais, mais aussi avec la Russie et la Slovaquie. Un groupe homogène dont les Three Lions partiront logiquement favoris. Derrière, rien ne semble figé et une deuxième position est un objectif réalisable pour le Pays de Galles, malgré une série de trois matchs sans succès depuis l’obtention de la qualif, dont deux revers face aux Pays-Bas (2-3) et à l’Ukraine (1-0). Avant de démarrer le tournoi, la nation du Royaume-Uni n’aura qu’un seul match de préparation pour se tester, contre la Suède le 5 juin.

Autour de l’expérimenté défenseur de Swansea et capitaine de la sélection Ashley Williams (31 ans), deux joueurs se distinguent dans le onze de départ gallois : Aaron Ramsey et Gareth Bale. Le premier, homme fort d’Arsenal, est chargé d’alimenter le second en ballons et ce tandem est la grande force du collectif gallois, axé sur un jeu vertical et rapide.

En plus de ses trois leaders, le sélectionneur Chris Coleman peut compter au milieu sur un duo travailleur composé de Joe Allen (Liverpool) et Andy King (Leicester). Ce dernier, récent champion d’Angleterre avec les Foxes, s’est révélé dans l’ombre de N’Golo Kanté être une des belles satisfactions de Claudio Ranieri cette saison. Enfin, le puissant et polyvalent ailier Hal Robson-Kanu (Reading) devrait animer les couloirs de l’attaque et faire parler son explosivité sur les contres.

Le joueur à suivre : Gareth Bale

L’ailier du Real Madrid sort d’une année accomplie, avec 19 buts en 23 rencontres de Liga et un titre de champion d’Europe. Surtout, il a très bien tenu l’intérim pour le club merengue en fin de saison quand Karim Benzema et Cristiano Ronaldo se trouvaient sur le flanc. Avec l’équipe nationale, Bale est l’élément moteur de sa formation, celui par qui l’étincelle se déclenche (19 buts en 54 sélections).

Ses 7 pions lors des éliminatoires ont donné un sacré coup de pouce à la qualification galloise. Meilleur buteur de son équipe sur cette période, Bale a les clés de l’attaque des Dragons et les utilisent plutôt bien depuis sa première apparition avec le Pays de Galles en 2006. Reste à passer l’étape suivante en marquant de son empreinte l’Euro 2016.

L'équipe type

La liste des 23

L'avis de la rédac'

Le Pays de Galles a tout pour être une des nations surprises de cet Euro. Après un premier tour ouvert où ils leur faudra rivaliser avec la Slovaquie et surtout la Russie, les Gallois peuvent être une formation dangereuse à affronter à partir des huitièmes de finale.

La fiche du Pays de Galles