Bleus, la course à l'Euro: Martial inefficace, Lemar avec le sourire

panoramic

Martial dans le dur

La semaine a été difficile pour l'international de Manchester United qui lorgne depuis des années sur le poste de N.9, que ce soit en club ou avec l'équipe de France. En fin de saison dernière, avec 9 buts et 4 passes décisives dans le dernier tiers du championnat à ce poste, il pensait avoir fait taire les dubitatifs. Mais son manque d'efficacité chronique devant le but, comme mercredi face au PSG (défaite 3-1), a relancé le débat.

Les bonnes prestations de ses rivaux, Edinson Cavani à Manchester et Olivier Giroud chez les Bleus, assombrissent encore ses perspectives à ce poste. Samedi, il est sorti en boitant à l'heure de jeu et il est incertain pour le match décisif à Leipzig mardi en C1, voire pour le derby à Old Trafford contre City...

Mendy, la gauche offensive

Plus que jamais indispensable au poste d'arrière gauche du Real Madrid au vu de la méforme du vieillissant brésilien Marcelo, Ferland Mendy a encore une fois démontré qu'il pouvait également être décisif sur le plan offensif: samedi, à la 55e minute du match contre le Séville FC (1-0), le défenseur de 25 ans a servi un centre parfait qui a été effleuré par Vinicius puis détourné dans ses propres cages par le gardien adverse.

Convoqué en octobre après le forfait de Léo Dubois, le Français (7 sélections) n'a pas été rappelé en novembre pour le dernier rassemblement de l'année 2020. Mais il ne cesse de progresser sous la houlette de Zinédine Zidane au Real... de quoi se rappeler au bon souvenir de Didier Deschamps, qui lui préfère pour l'heure Lucas Hernandez et Lucas Digne à ce poste ultra-concurrentiel.

Lemar, le ballon d'aplomb

Muet depuis le 20 avril 2019, Thomas Lemar a retrouvé le chemin des buts en Liga samedi en débloquant la situation pour l'Atlético Madrid contre Valladolid (2-0). Cette efficacité retrouvée, en plus de placer les Colchoneros en tête du championnat, confirme le retour en forme du joueur de 25 ans, déjà en vue lors du succès 1-0 à Valence le 28 octobre. "Je suis très content pour lui", a savouré l'entraîneur Diego Simeone. "Il travaille depuis un moment avec beaucoup d'envie de démontrer le footballeur de talent qu'il est. Il n'a pas pu avoir la régularité pour espérer avoir la place que nous croyons qu'il mérite au sein de l'équipe, mais à partir de maintenant, ses prestations lui procurent de la confiance, de la sécurité, de l'aplomb."

Son but contre Real Valladolid :

Plus appelé par Deschamps depuis novembre 2019, Lemar devra continuer à afficher de telles performances malgré le retour de Luis Suarez (Covid-19) et l'éclosion de Joao Félix et Marcos Llorente (l'autre buteur samedi).

Lenglet touché, coulé

Grosse bévue pour Clément Lenglet avec Barcelone: sur une touche anodine, il a manqué son contrôle, son gardien Marc-André ter Stegen n'a pas réussi à récupérer le ballon et Alvaro Negredo, fraîchement entré, n'a eu qu'à pousser le ballon dans les buts pour offrir une victoire de prestige à Cadix (2-1), surprenant promu désormais 5e du classement.

Après avoir souffert lors du clasico perdu 3-1 face au Real le 25 octobre, après avoir perdu son acolyte Gerard Piqué, lourdement blessé au genou droit, et après avoir lui-même été touché à la cheville droite, Lenglet n'est pour l'heure pas le patron attendu pour la défense blaugrana.

Cadix enfonce un peu plus le Barça dans la crise :

Mbappé dans le club des "cent"

Il courait après depuis quelques matches, il l'a trouvé samedi à Montpellier : en marquant le dernier but de la victoire 3-1 du Paris SG, Kylian Mbappé a atteint la barre des 100 buts inscrits sous le maillot parisien. Il rejoint Dominique Rocheteau et n'est plus devancé que par Cavani, Ibrahimovic et Pauleta qui n'est pas très loin (109 buts).

"Cela faisait quelques matches que je voulais le marquer, c'est une libération, surtout dans un grand club comme ça. En signant ici, je n'aurais même pas pensé marquer trois buts", a plaisanté l'attaquant des Bleus après ce but, pas le plus compliqué de la collection. "Qui sait ?", a-t-il ajouté, interrogé à propos du record des 200 buts, propriété de Cavani. "Je n'aurais pas pensé en marquer 100, 200 c'est encore loin. Déjà, marquer mardi (en Ligue des champions), le match d'après...", a-t-il expliqué.

Mbappé, 100 buts à la vitesse lumière :

 


>