Le coup de gueule de Julien Stéphan !

Après avoir atteint les demi-finales lors de chacune des deux précédentes éditions de la Coupe de France, le Stade Rennais n’a pas été capable de franchir le cap des 32e de finale cette année. Jeudi, dès leur premier match dans l’épreuve, les Rouge et Noir se sont inclinés contre le voisin angévin (1-2). Un revers que Julien Stéphan a eu du mal à digérer.

Le coach rennais s’est exprimé après la rencontre pour dire à quel point il était furieux de la piètre copie proposée par ses troupes. « Je suis déçu, oui, très en colère du début de match, un début de match indigne, sans intensité, sans énergie, a-t-il déploré en conférence de presse. On n'a pas gagné un seul duel, on a été mis en difficultés à chaque fois qu'ils entraient dans notre camp. On a fait une entame de match catastrophique, et une bonne deuxième mi-temps, voire même très bonne. Mais, une nouvelle fois, on a manqué d'efficacité ».

« On se voit plus beaux qu’on ne l’est »

  Stéphan a enchéri en indiquant que son équipe n’est pas suffisamment exigeante envers soi-même, suggérant que les compliments extérieurs la perturbent plus que les critiques. « Il faut s'engager, courir, défendre, donc oui c'est embêtant. C'est une limite qu'on présente. Ce n'est pas une question de système, c'est une question d'attitude, d'intensité, d'engagement. Quand on a les opportunités, il faut les saisir. Tout le monde dit que Rennes a un super effectif, peut-être que ça rentre dans nos têtes et qu'on se voit plus beaux qu'on ne l'est », a-t-il ajouté.
  Éliminé prématurément de la Ligue des Champions et sans possibilité de disputer la Ligue Europa, le SRFC n’a à présent que le championnat à disputer d’ici la fin de la saison. Hunou et ses coéquipiers sont 5e du classement, à 13 points du podium.

>