CAN 2021 : Algérie-Côte d'Ivoire, attention, champion d'Afrique en danger !

Panoramic

"Situation d'urgence", admet Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien. "C'est un match qu'on doit absolument gagner." Avec un seul point, et zéro but marqué, le tenant du titre connaît le contrat. Le péril est moins grand pour les "Éléphants", qui comptent déjà 4 points après leurs deux premiers matches du groupe E. "Le pire scénario serait de ne pas être qualifié avec 4 points", lance le sélectionneur Patrice Beaumelle. Même en cas de défaite, sa Côte d'Ivoire devrait terminer au pire parmi les quatre meilleurs troisièmes. Les Comores, troisièmes avec 3 points dans le groupe C, sont déjà moins bien classées. Mais l'enjeu reste énorme, et "ce sera un match électrique", insiste Beaumelle. Les "Fennecs" eux sont donc vraiment en danger, après un triste 0-0 contre la Sierra Leone et une défaite surprise contre la modeste Guinée équatoriale (1-0). "Leone Stars" (2 points) et "Nzalang Nacional" (3 points) s'affronteront de leur côté à Limbé pour accrocher une deuxième place du groupe pendant que les géants en décousent.

L'Algérie rate son entrée en lice !

Mahrez "optimiste"

Grand classique de la CAN, l'affiche Algérie-Côte d'Ivoire "aurait pu être une finale de la compétition, estime Belmadi, comme en 2019 contre le Sénégal, en phase de groupe, qui s'était d'ailleurs terminé en finale". Et l'Algérie avait gagné les deux... Le coach balaie aussi les critiques. "Aucun complexe" de supériorité des champions d'Afrique, assure-t-il.

Fidèle à sa réputation, Belmadi a aussi répliqué sèchement à une question des médias. "Sur les deux (premières) rencontres, vous me parlez d'une Algérie 'méconnaissable', 'désorganisée', je ne suis pas du tout d'accord, je ne sais pas d'où vous sortez ça, ni si vous avez bien vu. C'est plutôt une Algérie inefficace, qui a manqué d'adresse", a-t-il riposté. "On a pris un seul but, sur coup de pied arrêté", ajoute Belmadi. "On va montrer nos qualités morales, inch'Allah."

L'Algérie au bord du précipice !

Son capitaine, Riyad Mahrez, est aussi "optimiste". "On fait de bonnes choses, on se crée beaucoup d'occasions, mais on manque d'efficacité", constate le joueur de Manchester City. "La pression, on vit avec, un peu plus de pression peut-être, vu la situation, il faut absolument gagner", ajoute Mahrez. "Mais parfois on est obligé d'en passer par là, ça forge le groupe, l'équipe, ça nous pousse." Champion d'Afrique 2019, 8e de finaliste du Mondial-2018, les "Verts" ont montré qu'ils savaient jouer avec la pression, insiste Mahrez, qui "ne pense pas à la défaite ni au retour à la maison"."Je crois vraiment que nous allons passer, et je peux vous assurer que nous allons tout donner, je suis optimiste, j'espère que nous allons rester encore longtemps au Cameroun", ajoute le leader technique et star de l'Algérie.

Moins sous pression, Patrice Beaumelle fait "des mathématiques, on est obligé d'arriver au calcul" entre les potentiels troisièmes de groupe. Mais "je m'occupe de la Côte d'Ivoire. On fera le point après les matches du jour". Le coach français devrait retrouver son gardien Badra Ali Sangaré, auteur d'une terrible bévue qui a provoqué l'égalisation de la Sierra Leone (2-2), à la dernière seconde. Blessé sur l'action mais à nouveau disponible, Sangaré "s'est senti responsable. Nous l'avons entouré. Je lui ai dit cela arrive aux grands joueurs", a assuré Beaumelle. Il peut se racheter dans un match de gala.

L'Algérie, une attaque qui inquiète


>