CAN 2019 : Madagascar, grande première !

Mada

Capitale : Antananarivo 
Surnom : Barea
Sélectionneur : Nicolas Dupuis  
Palmarès : Néant

Le mardi 16 octobre 2018 restera à jamais gravé dans l’histoire du sport malgache. Ce jour-là, Madagascar est sorti de sa léthargie pour s’offrir une première qualification en Coupe d’Afrique des Nations. Une petite victoire 1-0 contre la Guinée-Equatoriale et c’est tout un pays qui s’est embrasé pour la performance des « Barea », surnom de la sélection nationale. Dans un groupe loin d’être facile avec le Sénégal, le Soudan et la Guinée-Equatoriale, Madagascar a fait très bonne figure en terminant deuxièmes avec dix points au compteur. Un exploit dont peut être fier le sélectionneur français des Barea, Nicolas Dupuis. Passé notamment par l’AS Yzeure, en tant que joueur et entraîneur, Dupuis a pris la lumière en réalisant cette performance historique. Si bien que le FC Fleury 91, pensionnaire de National 2, a fait appel à lui en janvier dernier pour assurer son maintien. Mission bien évidemment réussie… 

Pour mener à bien cette qualification historique, Dupuis a eu besoin de joueurs naturalisés qui ont décidé de répondre favorablement à leur pays d’origine. On peut citer Romain Metanire (Minnesota, ex-Reims), Thomas Fontaine (Reims), Fabien Boyer (Grenoble), Jérôme Mombris (Grenoble), Marco Ilaimaharitra (Charleroi) ou le plus connu d’entre eux, Jéméry Morel (Lyon). Tout un contingent de joueurs expérimentés qui ont été conseillés par les deux historiques des Barea, Faneva Andriatsima (Clermont) et Lalaina Nomenjanahary (Paris FC). Au final, Nicolas Dupuis a réussi à concocter une équipe compétitive avec un noyau de joueurs évoluant pour leur plupart en Ligue 1 et en Ligue 2. En Egypte, la sélection malgache a de grandes chances de passer le premier tour puisque le tirage lui a été plutôt favorable en héritant du groupe B en compagnie du Nigeria, du Burundi et de la Guinée. L’espoir est permis… 


Madagascar arrive en Egypte avec quelques certitudes. Lalaina Nomenjanahary en fait ben évidement partie. L’ailier du Paris FC a réalisé l’une de ses saisons les plus abouties avec le club parisien. Auteur de deux buts et quatre passes décisives en 29 titularisations cette saison, le natif d’Antananarivo a surtout brillé par son activité au sein de l’attaque parisienne. Malheureusement pour lui, il ne connaîtra pas la Ligue 1 la saison prochaine car le club parisien s’est arrêté au stade des barrages face au RC Lens. Nomenjanahary, pilier de la sélection malgache, aura l’occasion de retrouver le sourire en Egypte et pourquoi pas, en profiter pour trouver un nouveau challenge.   

Et dire que l’arrivée de Jérémy Morel chez les Barea a été rendue possible grâce à une photo. L’intéressé en parle dans un entretien accordé à RFI. « J’ai mon cousin par alliance qui vit à Madagascar depuis 5-6 ans, avec ma cousine. Un jour, il a vu une photo de l’équipe nationale et a reconnu des joueurs de la Réunion. Il s’est dit : « Si eux y sont, pourquoi pas Jérémy ? » Il a réussi à appeler le sélectionneur Nicolas Dupuis. Et ça s’est fait comme ça. Il savait que je ne l’aurais pas forcément fait de moi-même. C’est lui qui a un peu forcé les choses, mais avec mon accord évidemment. » Ses deux premiers matchs officiels avec les Barea n’ont pas été un franc succès puisqu’il a perdu contre le Soudan et face au Sénégal. Pour sa défense, Madagascar était déjà qualifié. A lui désormais de rectifier le tir sur les pelouses égyptiennes. 

d


Dabo, Leda - Rambeloson, Fontaine, Razak, Mombris, Tobisao, Métanire, Mario, Ando - Ahamada, Ilaimaharitra, Dax, Caloin, Baggio - Andriatsima, Carolus, Voavy, Njiva, Boura, Gros

> Présentation du Burundi
> Présentation de la Namibie
> Présentation du Kenya
> Présentation de la Tanzanie
> Présentation de l'Ouganda
> Présentation de la Guinée-Bissau