Copa America : Le Paraguay renverse la Bolivie


Considérée comme l'équipe la plus faible dans un groupe très relevé, le Paraguay a su s'imposer lundi pour son premier match de cette Copa America, face à une Bolivie sans leur attaquant star et sans solution (3-1). Une rencontre disputée sous le signe de la crise sanitaire, car après le déplacement de la compétition de l'Argentine et de la Colombie pour le Brésil, les Boliviens ont été frappés de tests positifs à la Covid-19 dans son effectif. En effet, pas moins de cinq joueurs étaient absents pour le match côté vert lundi soir, dont leur attaquant Marcelo Martins Moreno, meilleur buteur de l'histoire de la sélection. Tout avait pourtant bien démarré pour les Boliviens, avec un penalty au bout de quatre minutes. Et l'intervention du VAR aura duré six minutes suite à cette main dans la surface. Erwin Saavedra a bien placé bien son ballon sur la gauche du gardien, qui était parti du bon côté et fut tout proche de l’arrêter.

Une seconde mi-temps renversante


Malgré un penalty annulé par le VAR pour un hors-jeu, les Paraguayens ont poussé pour renverser la situation. Et le match a basculé en quelques instants avec le second carton jaune et l'expulsion du jaune attaquant bolivien de 19 ans Jaume Cuellar dans le temps additionnel de la première période. Une chance pour les hommes de Eduardo Berizzo, qui ont égalisé par l'intermédiaire de Kaku d'une reprise de volée à la suite d'un corner (62e). Mais l'homme du match était Angel Romero côté paraguayen. Il va donner l'avantage à son équipe trois minutes plus tard (65e), avant de clôturer la marque en s'offrant un doublé après une contre attaque conclue par une frappe limpide du gauche en fin de match (80e). Le Paraguay est donc désormais seul leader de son groupe après le match nul entre les deux grands favoris de la poule, l'Argentine et le Chili, qui se sont neutralisés (1-1).

>